véhicule (9)

  • À l’occasion du salon Rétromobile qui se tiendra du 08 au 12 février prochain au Centre des Expositions, Porte de Versailles à Paris, l’association "40 millions d’automobilistes" publie aujourd’hui, lundi 06 février 2017, le premier Baromètre du Véhicule de Collection, réalisé grâce aux données du réseau Classic Expert, dédié à l’univers des voitures anciennes et des véhicules de collection.

    >>> Pour consulter le baromètre, suivez ce lien. <<<

    On estime à 800000 le nombre de véhicules de collection de France, preuve de l’engouement intact des automobilistes pour les vieilles mécaniques et les belles carrosseries. Les Français restent très  attachés à ces objets patrimoniaux, qui ne sont pas seulement des voitures de légende réservées à quelques privilégiés fortunés, mais aussi des véhicules qui ont sillonné nos routes au quotidien il y a 30 ans ou plus.

    Ainsi, on retrouve dans le baromètre le palmarès des 10 véhicules de collection les plus convoités sur le marché (parmi ceux dont le prix d’acquisition reste "raisonnable" pour un passionné) :

    1. La Fiat 500
    2. La Citroën 2ch
    3. La Volkswagen Coccinelle
    4. La Citroën DS
    5. La Citroën Traction A V
    6. La Ford Mustang (de 1964 à 1969)
    7. La Chevrolet Corvette
    8. La Porsche 911
    9. La Renault Alpine A 110 Berlinette
    10. La Jaguar Type E

    En plus de ce palmarès, le Baromètre du Véhicule de Collection offre quelques informations utiles sur le passage d’un véhicule en qualification "collection" : quels véhicules peuvent prétendre à la mention "collection" ? Comment obtenir la carte grise "collection" ? Quelles sont les particularités juridiques liées à cette qualification ?

    Lire la suite...
  • Le contrat d’assurance pour votre voiture vous couvre-t-il en cas d’inondation ? C’est le moment de se tenir au courant. Paul Ferré, de l’association "40 millions d’automobilistes", répond à nos questions.

    Paul Ferré est un expert dans le domaine de l'assurance auto, il est actuellement bénévole pour "40 millions d'automobilistes". Il a accepté de répondre aux questions d'Automoto.fr pour aider les particuliers à être indemnisés au mieux suite aux inondations

    Comment savoir si on est assuré contre ce type d'inondation ?

    C’est assez simple. Si la zone où se trouve votre véhicule est déclarée par les autorités compétentes en catastrophe naturelle, c’est la garantie catastrophe naturelle qui joue. Cette garantie se juxtapose avec le décret qui stipule que la zone est déclarée en catastrophe naturelle. Évidemment, le décret va fonctionner pour tous les assurés « tous risques ». Par contre pour ceux qui sont assurés au tiers, ça sera plus compliqué.

    Combien de temps faut-il attendre avant l’indemnisation ?

    Cela dépend de l’État. Si les pouvoirs publics mettent deux mois à déclarer la zone en catastrophe naturelle, l’indemnisation mettra plus de temps à être administrée au particulier. Plus concrètement vous avez deux options, la garantie « dommage » ou la garantie « catastrophe naturelle » . Soit votre assureur joue le jeu, il dépêche un expert pour constater de l’état de votre véhicule. Même si vous êtes assuré au tiers. Et l’autre solution, l’assureur attend que le décret soit passé et dans ce cas-là, il n’y a même plus besoin d’expertise, quel que soit l’état de la voiture. Cependant, François Hollande a assuré que l'état de catastrophe naturelle serait appliqué mercredi 8 juin.

    Prenons un exemple concret : si la voiture d’un particulier est garée dans un parking sous-terrain, dans une zone qui n’est pas déclarée en catastrophe naturelle et se retrouve sous les eaux, est-ce que l’assurance couvre ce risque ?

    Normalement, c’est la garantie "dommage du véhicule" qui prime et il est possible de se faire rembourser des dégâts voire du véhicule. Dès que l’expertise a été réalisée, l’indemnisation se fait dans la foulée, suivant la cotation de votre véhicule. Il sera mis en VEI (Véhicule Économiquement Irréparable) ou VGE (Véhicule Gravement Endommagé), le résultat est sensiblement le même.

    Quelles sont les démarches pour le particulier dans ce cas ?

    L’assuré doit se renseigner sur des sites référençant des véhicules d'occasion comme ParuVendu ou autres, pour connaitre le prix de son véhicule actuel. Il doit trouver en ligne un véhicule équivalent (même kilométrage, même année et même modèle). Il demande à son garagiste la côte Argus de son véhicule. Il doit également glaner ses dernières factures hors entretien (courroie, moteur, freins,…). Avec tous ces éléments, le particulier dispose des armes pour discuter avec l’expert et constater si ce dernier sous-estime le dédommagement. Il faut s’y mettre au plus vite.

    Dès que le véhicule est sous les eaux, il faut faire la déclaration à l’assureur. Ensuite, l’assurance prend le relais, il missionne un expert, contacte une dépanneuse et votre véhicule se retrouve chez le garagiste. De son côté l’assuré doit se renseigner tout de suite de la valeur de son véhicule sur le marché. Rappel, si vous êtes en garantie tous risques, il n’y a pas de problème vous serrez remboursez très vite. Après il faut se renseigner également sur la différence de montant entre la franchise « cat nat » (catastrophe naturelle) et la franchise du véhicule.

    Un dernier conseil pour les automobilistes qui auraient quelques problèmes avec leur assureur dans ce contexte ?

    Pour les assurés "tous risques", aucune contrainte ne devrait être rencontrée. Par contre pour ceux qui sont assurés au tiers, rien ne garantit qu’ils soient remboursés sans le décret ou l’arrêté relatif à la catastrophe naturelle.

    Source : Comment se faire rembourser par son assurance ? Réponse d'expert ! Par Florent Reyne, publié sur http://www.tf1.fr/

    Crédits photo : lightmemorystock sur fotolia.com

    Lire la suite...
  • L’association « 40 millions d’automobilistes » publie la deuxième édition du Baromètre de l’expertise automobile et dévoile le classement des véhicules les plus volés et les plus vandalisés. L’objectif de ce baromètre est double : il s’agit à la fois de donner un état des lieux précis des sinistres et des informations aux automobilistes. Quelles sont les voitures les plus vandalisées en France ? Dans quel département ne fait-il pas bon posséder un véhicule ?
     
    « 40 millions d’automobilistes » vous dit tout ! Dans ce baromètre établi grâce aux rapports d’expertise réalisés par EXPERVEO – service d’expertise en automobile dédié aux particuliers appartenant au groupe BCA expertise, leader de la profession des experts – l’association informe également sur les démarches à réaliser en cas de vol de véhicule et donne des conseils pour éviter le vol et le vandalisme. L’étude de l’association est complétée, cette année, par les statistiques de la société Traqueur – leader de la détection et de la récupération de véhicules volés – pour faire le point sur l’évolution des différentes méthodes de vols (mouse-jacking en hausse, home-jacking, abus de confiance…).
     
    >>> Pour consulter le baromètre : cliquer ici <<<
     
    En 2013, le nombre de voitures volées était reparti à la hausse, après 12 années de baisse, avec 111 950 vols. Mais en 2014, le nombre de véhicules volés reprenait une courbe à la baisse de -2,8% par rapport à 2013. Pour limiter le vol de véhicule, « 40 millions d’automobilistes » conseille d’utiliser des alarmes comme des boîtiers de géolocalisation qui permettent de retrouver le véhicule dans 90% des cas ».
     
    Palmarès des 10 voitures les plus volées
     
    Pour consulter le classement des véhicules les volés par département, cliquez ici.
     
    Palmarès des 10 voitures les plus vandalisées
     

    Dans ce classement des 10 véhicules les plus vandalisés, une seule voiture sur 10 est de marque française et les autres sont de marques étrangères.
    Le constat est sans appel ! Les automobilistes qui possèdent une voiture de marque française auront plus de chance d’être épargnés par le vandalisme.
     
    Palmarès des 10 départements où les voitures sont les plus sinistrées


    Dans ce classement, c’est le département des Yvelines qui est le plus touché, avec 30 460 sinistres. L’année dernière, le département du Rhône était premier avec 28 695 sinistres. Cette année, il est quatrième du classement avec 21 010 sinistres.

    Dans le baromètre, vous trouverez également le classement des départements les plus touchés par des sinistres atypiques. Par exemple, la Gironde est, pour la deuxième année, le département où l’on dénombre le plus de collisions avec un animal (pour consulter, cliquer sur ce lien, page 27).

    Lire la suite...
  • Vous connaissez sans doute le " Home staging ", technique consistant à mettre en scène son intérieur dans le but de le vendre : mais connaissez-vous le " Car staging " ? Pour vendre son véhicule d'occasion au plus vite et au meilleur prix, il est important de mettre toutes les chances de son côté. Pour cela, quelques améliorations s'imposent...

    Soigner l'aspect de son véhicule

    Lors de l'achat d'un véhicule d'occasion, un acheteur va se faire une opinion dès la première minute. Ainsi, il est primordial de soigner l’aspect de son véhicule, afin qu'il soit impeccable. Cela va d'abord passer par le nettoyage extérieur du véhicule (nettoyage des jantes afin d'éliminer la poussière créée par les freins, propreté des vitres et des rétroviseurs extérieurs, etc). N’hésitez pas à soigner les détails, en utilisant par exemple du polish auto afin de rénover la peinture. Cela va ensuite passer par le nettoyage de l’intérieur du véhicule. N'oubliez aucun recoins et faites en sorte que l'odeur soit agréable à l'aide d'un désodorisant. Enfin, pensez à nettoyer quelques éléments sous le capot afin que l'acheteur potentiel puisse s'assurer qu'il n'existe aucune fuite. L'effet sera au rendez-vous !

    Remplacer les éléments usés ou cassés

    Si l'acheteur se déplace pour découvrir votre véhicule avec l'intention de l’acquérir, il n'appréciera guère de constater que des frais supplémentaires seront à effectuer à sa charge suite à l'achat du véhicule. Cela pourrait être rédhibitoire, alors que de petits investissements pourraient vous éviter ces désagréments. Ainsi, pensez par exemple à remplacer des pneus usés, ou encore à faire réparer un petit impact sur le pare-brise.

    Des documents conformes

    L'acheteur doit savoir qu'il peut acquérir le véhicule en toute confiance. Ainsi, il est toujours préférable que la carte grise soit au nom du vendeur. N'hésitez pas à montrer à l’acquéreur potentiel le procès-verbal du contrôle technique datant de moins de 6 mois, et tous les autres papiers qui lui permettront de se faire une idée précise sur l'état du véhicule : réparations effectuées, certificat de situation administrative (ou certificat de non-gage) permettant de savoir si rien n'empêche la vente du véhicule, etc. De même, la dernière révision doit être de préférence récente, afin que l'acheteur sache qu'il n'aura aucun frais supplémentaire à engager dans l'immédiat.

    Du côté de l'acheteur...

    L'acheteur peut lui aussi mettre toutes les chances de son côté afin de s'assurer que le véhicule qu'il s'apprête à acquérir est sain. Pour cela, il peut se procurer l'aide d'un expert en automobile, qui va non seulement l'aider à regarder de plus près l'état du véhicule, mais aussi lui donner des indications concernant le prix auquel il peut négocier l'achat.

    Retrouvez le podcast de l'émission " Ça Roule " sur Sud radio - Le "Car staging" : comment faire pour mieux vendre son véhicule d'occasion ?

    Lire la suite...
  • Depuis plusieurs semaines, les dashcams, ces petites caméras embarquées à bord des véhicules, ne cessent de faire parler d'elles. Et pour cause :  leurs ventes ont été multipliées par 13 ces dernières années, passant de 28 000 à 370 000 unités en 3 trois ans. Alors que certains voient en cet outil un véritable atout pour se munir face à des situations critiques, d'autres y voient déjà la menace de " Big Brother " se profiler. Mais qu'en est-il réellement ? " 40 millions d'automobilistes " a mené l'enquête.

    D'où nous vient le phénomène ?

    C'est en Russie que la dashcam a connu son premier boom, avec un phénomène pour le moins ahurissant : des piétons postés au bord des routes se jetaient sous les roues des véhicules, dans le but d'obtenir des dommages et intérêts de la part des automobilistes. Très vite, ces derniers se sont mis à équiper leur véhicule de caméras, pour prouver leur innocence s'ils venaient à être victimes de cette arnaque.

    Se protéger en cas de litige

    Ce sont pour des motifs similaires que la dashcam connaît aujourd'hui un véritable succès en France. Avec l'explosion des délits de fuite (+ 7 % en 2013), les automobilistes commencent à comprendre l'intérêt d'un tel dispositif qui a pour objectif n°1 d'apporter des preuves vidéo de sa bonne foi, et ce dans de nombreuses situations : délits de fuite, agressions, mauvaise foi d'un conducteur avec qui un accrochage vient de se produire, mais aussi, dans des cas plus compliqués, pour prouver son innocence suite à une contravention dressée par un agent peu scrupuleux.

    De plus en plus de compagnies d'assurance jouent le jeu et certaines offrent même des réductions pour ceux qui souhaitent s'équiper de caméras embarquées ! Mais ces images ont d'autant plus d'impact devant un juge, si l'automobiliste choisit de porter son litige devant la justice.

    L'aspect responsabilisant, un atout sécuritaire

    La surprise vient de là où on s'y attend le moins. Si beaucoup avancent le fait que les dashcams peuvent être assimilées à des distracteurs de conduite ou à des gadgets, les chiffres disent le contraire. Chez les automobilistes équipés de la fameuse caméra embarquée, on peut dénombrer 50 % d'accidents mortels en moins que chez les usagers non-équipés.

    Pourquoi ? Tout simplement parce que le fait d'avoir une caméra à bord responsabilise l'automobiliste. On est bien loin du cliché du chauffard filmant ses exploits pour les diffuser sur Internet…

    Attention aux amalgames

    Beaucoup éprouvent une certaine réticence quant aux dashcams du fait qu'elles sont souvent confondues avec les boîtes noires, ces dispositifs enregistrant toute une série d'informations sur la conduite et qui avaient défrayés la chronique il y a quelques mois lorsqu'il avait été question de les imposer dans les véhicules pour définir les causes d'accidents.

    Mais les 2 systèmes ne doivent pas être confondus. La dashcam n'a rien d'un mouchard : c'est un apport volontaire de l'automobiliste et les images ne peuvent pas être exploitées contre lui de manière à le verbaliser.

    En conclusion…

    Pour ceux qui redoutent le risque de piratage, il faut bien reconnaître que le risque zéro n'existe pas. Comme pour tout ! Mais on imagine difficilement comment un pirate pourrait se servir des images volées pour dénoncer qui que ce soit… D'autant plus qu'à ce jour, aucun cas de piratage de dashcams n'a été recensé.

    Certes, la dashcam a un prix : en moyenne 200 €. Mais c'est un investissement qui pourrait vous permettre d'épargner des sommes bien plus importantes en cas de litiges !

    En clair, la seule raison de redouter les dashcams à l'heure actuelle, c'est de faire partie de ceux contre qui les images d'un tiers peuvent se retourner. Les automobilistes responsables n'ayant rien à se reprocher n'ont donc aucune raison de craindre les dashcams !

    Lire la suite...
  • Crédits photo : www.nanoflowcell.com

    À l’occasion du Salon de l’automobile de Genève, les ingénieurs du Nano Flow Cell AG présentaient en exclusivité un nouveau concept de voiture écologique, la Quant E-Sportlimousine, qui fonctionne… à l’eau salée ! Impressionnée par cette nouvelle technologie automobile, l’association " 40 millions d’automobilistes " profite de la présentation de ce véhicule pour réaffirmer son engagement en faveur du développement d’énergies plus sobres et accessibles à tous.


    Sous ses airs de voiture de sport ultra-design, la Quant E-Sportlimousine est en réalité la voiture la plus sobre jamais conçue. Elle puise l’énergie capable de mouvoir ses 2,3 tonnes dans 4 moteurs électriques d’une puissance totale de 925 chevaux, alimentés par deux réservoirs de 200 litres chacun contenant de l’eau additionnée de sels métalliques. Ce concept automobile, unique au monde, sera testé cet été sur les routes allemandes et pourrait
    bientôt circuler sur nos réseaux européens.


    La voiture de Nano Flow Cell AG est la preuve que le gouvernement français va trop vite en besogne : il y a 20 ans, la classe politique a encouragé les automobilistes à investir dans les motorisations diesel. Aujourd’hui, ces mêmes dirigeants disent avoir eu tort. Et s’il en était de même avec le véhicule électrique ? On est en train de tout mettre en oeuvre pour pousser les Français à acheter des véhicules valant plus de 30 000 €, qui ne répondent pas à leurs besoins de mobilité. Qu’en serait-il si l’avenir, finalement, c’était la voiture à l’eau salée ? Ce serait une véritable électrocution politique pour nos dirigeants, qui se seraient une fois plus trompés !


    " 40 millions d'automobilistes " salue la technologie développée sur cet incroyable véhicule. Le recours à l’eau salée permet à la batterie de la Quant E-Sportlimousine de stocker 120 kWh, soit 5 fois plus qu’une voiture électrique classique. Cela signifie également une autonomie qui peut être jusqu’à 5 fois supérieure à celle des véhicules électriques actuellement sur le marché : jusqu'à 600 km vec un seul plein d’eau !


    " 40 millions d’automobilistes " voit évidemment dans cette innovation un indéniable intérêt environnemental, car si l’eau potable est une denrée rare, l’eau à l’état naturel est une ressource inépuisable sur la Planète bleue. Mais l’association regarde beaucoup plus loin, et prend aussi en compte le nécessaire intérêt économique des Français, qui pourrait se retrouver dans cette même technologie, qui a le net avantage sur la voiture électrique classique de se recharger non pas sur une borne, mais sur une pompe… à eau !

    Lire la suite...
  • Dans le cadre de son premier baromètre de l'expertise automobile, " 40 millions d'automobilistes " révèle aujourd'hui le palmarès des véhicules les plus vandalisés, les plus volés, ainsi que le classement des départements où les véhicules sont les plus sinistrés. Pour l'association, L’objectif de ce baromètre est double : il s’agit à la fois d'informer les automobilistes, mais aussi de les renseigner sur les démarches à suivre en cas de vol de véhicule et les conseiller pour que cela ne leur arrive pas.

    Pour consulter notre baromètre et découvrir les classements dans leur intégralité, cliquez ici.

    Palmarès des 10 voitures les plus vandalisées

    1. BMW X5
    2. Mini
    3. Mercedes Classe M
    4. Citroën DS3
    5. BMW Série 1
    6. Nissan Juke
    7. Audi A5/S5
    8. Audi A3
    9. Nissan Qashqai
    10. Volkswagen

    Dans ce classement des 10 véhicules les plus vandalisées, une seule voiture sur 10 est de marque française et les autres sont de marques étrangères. Le constat est sans appel ! 1 seul véhicule du top 10 est français. Les automobilistes qui possèdent une voiture de marque française auront plus de chance d’être épargnés par le vandalisme !

    Palmarès des 10 voitures les plus volées

    1. Smart Fortwo II
    2. Renault Clio
    3. Citroën Xsara
    4. Citroën DS3
    5. BMW X5
    6. Renault Twingo
    7. Citroën DS4
    8. Renault Clio 3
    9. Peugeot Partner
    10. Volksagen Tiguan

    Palmarès des 10 départements où les voitures sont les plus sinistrés

    1. Rhône
    2. Yvelines
    3. Nord
    4. Bouches du Rhône
    5. Gironde
    6. Seine Saint Denis
    7. Haute Garonne
    8. Essonne
    9. Seine et Marne
    10. Hauts de Seine

    Pour consulter notre baromètre et découvrir les classements dans leur intégralité, cliquez ici.

    Lire la suite...
  • Hier, les députés européens ont adopté le règlement eCall : ce système permettra à la voiture, en cas d'accident, d'appeler automatiquement le 112, numéro d'urgence européen. ECall avertira les services d'urgence en indiquant précisément le lieu de l'accident, permettant ainsi de réduire le temps d'arrivée des secours. Ce système pourrait, d'après ses promoteurs, épargner 2500 vies par an dans l'UE.

    Selon le règlement, les constructeurs devront équiper les nouveaux modèles de voitures particulières et les véhicules utilitaires légers avant octobre 2015. Le Parlement a insisté auprès des constructeurs pour que le coût du système eCall, estimé à d'une centaine d'euros, ne soit pas répercuté sur le prix de vente des véhicules. En ce qui concerne la protection des données, le règlement prévoit que les véhicule ne soient pas soumis à une surveillance permanente.

    Publications sur le même thème : 

    Lire la suite...
  • Selon le site du Telegraph, Bruxelles serait en train de travailler sur un plan jusqu'alors "secret" pour aider les forces de l'ordre.

    Le but de ce plan ? Équiper toutes les voitures vendues sur le territoire européen d'un puce qui permettrait à la police d'éviter les poursuites dangereuses. Depuis un poste de contrôle, les forces de l'ordre pourraient ainsi ralentir les véhicules à distance jusqu'à leur immobilisation.

    Le projet aurait été lancé il y a deux mois, dans le cadre du programme "Enlets", après que les experts scientifiques des polices européennes, dont la France, aient donné leur accord pour développer cette technologie.

    Le député britannique David Davis s'interroge déjà sur l'aspect juridique du dispositif : quelle serait la responsabilité de l'État dans le cas où celui-ci serait à l'origine d'un accident grave ?

    Il faut savoir que ce système existe déjà sur certains modèles de voiture haut de gamme, pour permettre à leur propriétaire d'arrêter leur véhicule à distance en cas de vol.

    " 40 millions d'automobilistes " s'insurge contre ce dispositif : " Mais jusqu'où on va aller ? À quel moment on va s'arrêter ? Il ne se passe plus une journée sans qu'il y ait une mesure répressive à l'égard des automobilistes. Stop : il faut s'arrêter, ce système de puce électronique à l'intérieur du véhicule ne tient pas la route ! " (Pierre Chasseray, le 06/02/2014 sur Europe 1).

    Lire la suite...

Activité

"Tout ça pour vous empêcher de piler zu feu rouge 30 mètres plus loin ! QUELS CONNARDS CES CYCLISTES !"
"La loi sur le stationnement est très mal faite car vous ne pouvez pas stationner devant chez vous car c'est le domaine public donc à l' état mais il faut déneiger devant sa maison sinon vous êtes responsable des accident causé devant chez vous ou es…"
"A ce propos hier soir je suis allé à Nantes il y avait 2 de ces spécimens qui roulait au milieu d'une route, impossible à doubler a gauche les voies de tram qui prennenr trop de place et seulement une voie por les voiture, pas de place pour une pist…"
""Connards de cyclistes". Ne changez rien chers automobilistes raisonnables et responsables. Vous êtes PAR-FAITS !"
"J'aimerais bien savoir si je me suis trompé ou pas ..."
"C'est bien ce que je pensais.
Et d'après ce que j'ai vu aux infos, des connards de cyclistes ne respectent pas la fermeture et s'en servent déjà ??"
"Attendons maintenant la réponse officielle de 40 MA et les circontances retenues pour une verbalisation éventuelle.
Ensuite on pourra éventuellement en tirer des conclusions, et peut être aussi le cas échéant soulever bien d'autres aberrations de ve…"
"Je pense que la réponse est positive, maintenant je pense que cela s'applique uniquement si la rue est interdite de stationnement, sinon même dans les petites villes ou villages il serait alors interdit de se garer devant son entrée ou garage. tous…"
"Nan mais où va t-on !!!!
A quand les PV pour nos dirigeants quand ils font des lois à chier ,????"
"De la piste cyclable bi-directionnelle sur la voie Geroges Pompidou qui n'est pas encore ouverte : http://www.leparisien.fr/paris-75016/paris-la-piste-cyclable-sur-la..."
"Autobiclou dit : "On démontrera l'inefficacité ou pas de la voie Pompidou quand elle sera ouverte. C'est dans une semaine"

De quoi parlez-vous précisément ? De la réouverture de la voie express entre la place de la Concorde et le Pont de l'Arsenal ?"
"Il peut être verbalise pour stationnement gênant ou dangereux mais pas en livraison, pour cela il faudrait que ceux qui travail pour une Mairie (véhicule des Mairies, ou Conseil Général départemental) donnent l'exemple car ils savent que la police M…"
Plus...
« 40 millions d'automobilistes » est une association d’intérêt général régie par la loi de 1901, active tant sur le plan national qu’européen. L’association est aujourd’hui le premier représentant national des automobilistes auprès des pouvoirs publics et du secteur économique de la route. www.40millionsdautomobilistes.com | Mentions légales | FAIRE UN DON