budget (5)

  • 3277144282?profile=RESIZE_710x

    La voiture reste le mode de transport privilégié des Français pour partir en vacances : cette année encore, nous serons 78% à utiliser notre automobile pour rejoindre notre lieu de villégiature. Mais la route des vacances est aussi souvent source de stress pour les conducteurs, voire même synonyme de galère : 17% des voyageurs en voiture déclarent en effet être déjà tombés en panne au cours de leur trajet. Pour ces derniers, le calme et la prudence s’imposent, pour ne pas céder aux prix exorbitants présentés par certains garagistes aux automobilistes soucieux de faire réparer au plus vite leur véhicule et reprendre la route.

    À l’heure des grands départs en vacances, l’association "40 millions d’automobilistes" livre ses conseils aux usagers pour éviter les aléas sur la route et préserver au maximum leur budget en cas de panne, pour que les vacances restent un moment de plaisir et de détente.

    Mieux vaut prévenir que guérir !

    Cet adage est connu de tous ; malgré tout, seule une minorité de Français le met en application lorsqu’il s’agit de préparer son trajet routier pour les vacances : 19% d’entre eux déclarent en effet effectuer systématiquement une révision de leur véhicule pour s’assurer de son bon état avant de partir en voyage. Le coût de l’opération, le manque de temps et le caractère perçu comme inéluctable de la panne automobile sont les principaux arguments avancés par les automobilistes qui ne passent pas par la case "révision" du véhicule.

    La révision reste pourtant la meilleure garantie pour se prémunir des pannes lorsque l’on envisage de parcourir plusieurs centaines de kilomètres.

    Deuxième précaution à prendre : s’assurer de disposer d’une assistance incluse ou en option sur son contrat d’assurance auto. En cas d’accident ou de panne, vous bénéficierez ainsi des services d’une plateforme qui pourra organiser 7 jours/7 et 24h/24 le dépannage de votre voiture, son remorquage dans un garage, voire même votre transport jusqu’à votre lieu de vacances. Dans la plupart des cas, les frais engendrés seront pris en charge ou vous seront remboursés par la compagnie d’assurance.

    Ne pas céder à la précipitation

    Si, malgré tout, une panne venait à venir gâcher votre parcours, pas de panique. Le pire serait de céder à la précipitation et d’accepter la première prestation proposée par le garagiste venu vous secourir, sans prendre soin de l’étudier attentivement. La tentation peut en effet être grande pour les professionnels de la mécanique automobile, face au désarroi d’une famille malchanceuse, de "gonfler" les prix des opérations nécessaires à la remise en état du véhicule.

    Dans tous les cas, pensez-donc à demander un devis détaillé de la prestation (faisant apparaître notamment le coût de la main d’œuvre et des pièces détachées qui devront être utilisées). Vous pourrez ainsi comparer ces éléments avec d’autres propositions, car vous restez maître de choisir quel réparateur vous souhaitez faire intervenir.

    Si vous n’avez pas la possibilité de faire faire plusieurs devis chez différents professionnels, n’hésitez pas à vous rendre sur les plateformes comparatives en ligne. Le site Internet Deal2Drive vous propose par exemple de comparer les prix de près de 700000 pièces détachées et de les acheter auprès de vendeurs spécialisés en ligne. Une bonne solution pour s’assurer de ne pas être victime d’une arnaque et de réaliser des économies sur les réparations automobiles pour préserver son budget vacances !

    Lire la suite...
  • Le 06 juin dernier, "40 millions d’automobilistes" demandait aux automobilistes ce qu’ils feraient avec 500 € de plus par an. Une façon de les alerter sur le fait que l’augmentation du budget consacré chaque année par les ménages à leur voiture n’est pas une fatalité… Aujourd’hui, l’association révèle qu’il est possible de réaliser des économies importantes en convertissant son véhicule essence au bioéthanol, grâce à l’installation d’un simple boîtier :

     [Article publié le 6 juin 2018]

    Augmentation des prix des carburants, coût des réparations, hausse de la prime d’assurance… Chaque année, le budget automobile des Français ne cesse de croître, au point d’empiéter peu à peu sur d’autres postes de dépenses ; une économie supplémentaire est toujours bienvenue dans le budget des ménages français.

    L’association "40 millions d’automobilistes", qui s’efforce de trouver des solutions adaptées pour alléger le budget des automobilistes dans un contexte de baisse du pouvoir d’achat, lance l’opération "Que ferais-tu avec 500€ de plus par an ?" et met en ligne le site Internet dédié www.500eurosdeplus.com.

    La solution pour permettre aux automobilistes d’alléger leur budget de 500€ par an sera révélée dans les prochaines semaines !

    En attendant, venez nous dire ce que vous feriez avec 500€ de plus par an sur www.500eurosdeplus.com !

    Lire la suite...
  • Le 15 février 2016, le comparateur d'assurances spécialisé dans les jeunes conducteurs Le-jeune-conducteur.com publiait les résultats de son enquête intitulée "Le budget des jeunes conducteurs pour leur première voiture". Réalisée en janvier 2016 auprès d’un panel de 2800 jeunes conducteurs propriétaires de leur véhicule, l'enquête s'est penchée sur le type de premier achat de voiture effectué par les 18 et 24 ans, leur budget, mais également la gestion des différents frais qui en découlent.


    La voiture d'occasion à bas prix largement privilégiée

    Le premier enseignement tiré de cette enquête est sans appel : 96% des jeunes automobilistes achètent d'abord une voiture d'occasion, alors que 4% seulement envisagent l'achat d'un véhicule neuf.


    Pour ce premier achat, 1/4 des 18-24 ans interrogés disposent d'un budget entre 1000€ et 2000€, 19% d'un budget entre 2000€ et 3000€, et 13% d'un budget entre 3000€ et 5000€. 17% disposent quant à eux d'un budget supérieur à 5000€, tandis que 15% doivent se contenter de montants inférieurs à 1000€. Pour finir, 12% des jeunes automobilistes se font offrir leur premier véhicule par leurs parents, ce qui, selon Le-jeune-conducteur.com, représente une proportion relativement élevée.


    La question du financement

    À la question de savoir comment est financé leur premier véhicule, 57% des jeunes conducteurs répondent qu’ils prennent le temps d’épargner en vue de cet achat souvent indispensable une fois les bancs de l’école quittés.

    22% déclarent effectuer un emprunt auprès de leurs parents en vue de les rembourser une fois que les rentrées d’argent commencent à arriver.
    Par ailleurs, un jeune conducteur sur cinq effectue un crédit auprès d’une banque : une option privilégiée par ceux qui n’ont d’autre solution et qui se trouvent dans la nécessité de posséder et d’utiliser un véhicule.


    Les jeunes payent leur essence mais se font aider pour l'assurance

    Concernant les frais liés à l'achat de la première voiture, 39% des jeunes automobilistes se font aider par leurs parents pour financer l'assurance auto. En revanche, une majorité d'entre eux payent eux-mêmes leur carburant (82%). Enfin, 77% financent l'entretien de leur premier véhicule, quand les 23% restants se font aider par leurs parents.


    Quant au type d'assurance choisi, les réponses sont partagées : 39% des jeunes conducteurs privilégient l'assurance au tiers au risque d'être peu couvert, mais qui leur permettra de payer moins cher. 26% optent quant à eux pour une assurance au tiers à laquelle ils ajoutent différentes garanties. Pour finir, les jeunes automobilistes sont tout de même 35% à choisir une assurance tous risques pour bénéficier d'un maximum de garanties.

    Et vous, vous souvenez-vous de votre premier véhicule ? Comment l'avez-vous financé ?

    Lire la suite...
  • Crédits photo : ANTS

    Selon Le Figaro, le ministère de l’Intérieur aurait décidé de ne plus équiper les nouveaux permis de conduire d'une puce électronique. La raison ? Ce dispositif serait trop onéreux.

    Un dispositif entraînant des coûts trop importants

    La puce électronique, mise en place sur les nouveaux permis depuis septembre 2013, serait donc abandonnée dès janvier 2015. Rappelons qu'elle avait été instaurée pour des raisons de sécurité : la puce électronique avait pour rôle d'affiner les informations disponibles sur le permis et ainsi de vérifier son authenticité. " En ces périodes de contraintes budgétaires très fortes, il est impératif de se concentrer sur les priorités les plus urgentes ", a indiqué le porte-parole de Beauvau, interrogé par Le Figaro.

    Les autres caractéristiques du nouveau permis ne changeront pas

    Si la puce électronique s'apprête à disparaître du nouveau permis de conduire, les autres caractéristiques vont être conservées, comme son format " carte de crédit " plastifié, qui a pour but de réduire les tentatives de fraudes.

    Publications sur le même thème :

    Lire la suite...
  • Mardi 14 octobre 2014, le quotidien Le Parisien/Aujourd’hui en France révélait une étude de la société d’info-trafic américaine INRIX menée en collaboration avec l’institut de recherche CEBR selon laquelle les embouteillages auraient coûté près de 17 milliards d’euros à l’économie française en 2013.


    Ce coût déjà démesuré pour les automobilistes français devrait atteindre 22 milliards d’euros dans les 15 prochaines années, dans la mesure où le parc automobile va continuer de croître (de 30,8 millions de véhicules aujourd’hui à environ 35 millions en 2030) et le trafic de s’intensifier (+14% attendus d’ici à 2030).


    À ce sujet, l’association « 40 millions d’automobilistes » rappelle que, paradoxalement, les budgets alloués à l’entretien et à la création d’infrastructures routières sont en chute libre depuis de nombreuses années. Le besoin en infrastructures de qualité et en quantité suffisante ne cesse de croître. Des solutions existent pour fluidifier la circulation sur les grands axes : on aurait besoin de davantage de voies de contournements des agglomérations, de rocades urbaines… Pourtant, chaque année, ce sont 25% du budget dédié à la route qui sont supprimés.


    Si rien n’est fait pour renverser la tendance, non seulement l’économie française continuera à pâtir de ce manque de mobilité, mais ce sont aussi 60 000 personnes qui perdront leur emploi, alors qu’il y a une véritable attente des usagers.

    Lire la suite...

Activité

"Bonjour,

Pouvez-vous nous envoyer la copie de vos contraventions ainsi que la photo du certificat d'assurance qui est apposée sur votre pare-brise, à contact@40ma.net ? Nous allons regarder cela de plus près.

Il se peut qu'une photo ait été prise…"
"Bonjour,

C'est la première fois que je vois ca, et en rentrant du travail, je viens juste de voir dans ma boite aux lettres 2 autres PV identiques au premier ayant eu lieu à 2 jours d'intervalle avant et apres le premier Pv que j'ai reçu.

Je suis…"
"Bonjour Sarah,

Nous sommes désolés d'apprendre que vous êtes victime d'une amende abusive.

Vous mettez précisément le doigt sur le problème : le motif de l'amende n'est pas l’expiration de votre assurance (dans ce cas, vous auriez pu contester en…"
Gérard’s discussion was featured
Bojour,Il n'est de jour où l'on ne parle de transtion énergétique. On vante et on encourage l'achat de véhicules électriques et hybrides.Ce choix mérite réflexion car il soulève de nombreuses questions, soigneusement éludées à ce jour par le Gouvern…
Baptiste Anvel’s discussion was featured
Bonjour à tous,Ce que je vais dire est peut-être erroné, si c'est le cas les connaisseurs s'empresseront de me le faire savoir, mais j'avais une idée pour contourner cette histoire de 80km/h...On sait qu'aujourd'hui, en dehors des autoroutes, le rés…
Bernard7895’s discussion was featured
Le serpent de mer refait surface. Contrairement au projet de limitation à 80 km/h sur les routes, je ne vois guère de protestations. C'est qu'il s'agit d'une mesure socialement clivante: les jeunes contre les vieux. Les premiers applaudissent en maj…
Jacques Parcoureur’s discussion was featured
Citizaction propose une pétition au sujet de ces intersections aux  faux ronds-points où parfois vous ne savez plus qu'elles sont les règles de priorité tant leur aménagement prète à confusion.https://www.citizaction.fr/petition/halte-a-la-prolifera…
Ce jeudi 18 juillet se tient la première édition de la Journée nationale du Partage de la route, initiée par « 40 millions d’automobilistes », Mon Vélo est une Vie et la Fédération française des Motards en Colère.
À cette occasion, les trois associa…
La voiture reste le mode de transport privilégié des Français pour partir en vacances : cette année encore, nous serons 78% à utiliser notre automobile pour rejoindre notre lieu de villégiature. Mais la route des vacances est aussi souvent source de…
Après la mise en place de la circulation différenciée la semaine dernière en raison du pic de pollution à l’ozone dû à la vague de chaleur constatée sur la France, la Mairie de Paris poursuit à partir du lundi 1er juillet 2019, son plan de restricti…
En ne transmettant aucune information statistique au Comité indépendant d’évaluation des 80km/h, la Délégation à la Sécurité routière (DSR) marque un refus de transparence contraire à la déontologie publique et à ses propres engagements.
Or, les élé…
Jeudi 06 juin 2019, les députés ont adopté un amendement au projet de Loi d’Orientation des Mobilité (dite LOM) visant à permettre aux présidents des Conseils départementaux, mais aussi aux maires des communes, de relever la limitation de vitesse de…
De très nombreux députés (majoritairement du groupe LREM) souhaitent réintégrer au projet de Loi d’Orientation des Mobilités (dite LOM) l'amendement qui vise à interdire "le signalement des contrôles routiers par les services électroniques d’aide à…
Le 17 mai 2019, suite à l'annonce du Premier ministre Édouard Philippe qui déclarait ne voir "aucun inconvénient" à permettre aux Conseils départementaux de relever la limitation de vitesse à 90km/h sur certains axes, l'association "40 millions d'au…
"Recul ?? Mais non . Il refile le saucisson  à  d'autres, en espérant  que suffisamment  de départements  reculent et pouvoir dire : je vous l'avais  bien  dit  que j'avais  raison"
Plus...
À propos | FAQ | Mentions légales | FAIRE UN DON