Articles

entretien des routes (2)

Alertée par les inquiétudes formulées par les usagers de la route quant à l’état des chaussées et des infrastructures routières, l’association "40 millions d’automobilistes" lançait, le 26 novembre 2015, une action participative baptisée "J’ai mal à ma route" (www.jaimalamaroute.com) visant à recueillir des témoignages des usagers et à dresser une carte de France des routes les plus dégradées, pour sensibiliser les Pouvoirs publics.

Cette carte, "40 millions d’automobilistes" la publie dans le livret J’ai mal à ma route : quelles sont les routes les plus dégradées de France ?, qui compile les résultats de cette vaste opération et dévoile, témoignages à l’appui, le palmarès des 3 routes les plus dégradées dans chaque département, parmi celles qui ont été signalées par les usagers sur le site Internet. Le document sera adressé au ministre des Transports, au ministre de l’Intérieur, au Délégué interministériel à la Sécurité routière, aux élus parlementaires et à l’Association des Maires de France.

>>> Consulter le livret J’ai mal à ma route : quelles sont les routes les plus dégradées de France ? <<<

La route, un enjeu économique, social et sécuritaire

Le Projet de loi relatif à la sécurité des infrastructures et systèmes de transport rappelait que "47% des accidents de la route comportent des facteurs se rapportant à l’infrastructure". Parallèlement, selon un sondage réalisé en 2015*, la dégradation des routes constitue une source d’inquiétude pour 75% des Français.

C’est parce que la diminution continue des subventions allouées à l’entretien de nos routes n’est pas compatible avec ce sentiment d’insécurité justifié que l’association "40 millions d’automobilistes" a pris l’initiative de rassembler les témoignages de ceux qui parcourent la route au quotidien et de pointer du doigt les dégradations de nature à mettre en péril leur sécurité :

Le réseau routier assure aujourd’hui 87% des trajets de transport de personnes et de marchandises ; les enjeux économiques, sociaux et sécuritaires liés à la qualité des infrastructures routières sont donc colossaux. Pourtant, depuis une vingtaine d’années, les dotations de l’État destinées à l’entretien des routes sont nettement insuffisantes. En conséquence, les routes se détériorent, les conditions de sécurité des usagers se dégradent et ce, particulièrement sur le réseau secondaire (voies départementales), où l’on dénombre le plus d’accidents mortels.

Les réseaux départementaux et communaux en péril

Depuis 2004, les départements doivent assumer l’entretien de la quasi-totalité des routes de France, au moyen de crédits d’État qui ne cessent de diminuer (-27% chaque année depuis 2011). Les collectivités se contentent donc le plus souvent de réaliser dans l’urgence la plus totale les opérations indispensables d’entretien curatif, plus coûteux que l’entretien préventif des chaussées, pour éviter la ruine complète de la route.

Nous comprenons la situation financièrement complexe dans laquelle se trouvent les Conseils départementaux et les communes. Mais à force de repousser l’entretien de la voirie "faute d’argent", on crée de nouveaux points noirs sécuritaires et, ainsi que le montre la carte de France des routes les plus dégradées , aucun département n’est en reste. "40 millions d'automobilistes" publie donc les résultats de l’opération "J’ai mal à ma route" dans l’espoir de sensibiliser les Pouvoirs publics et les décideurs locaux à la nécessité absolue d’anticiper les besoins d’entretien préventif des chaussées, à la fois pour employer l’argent public à bon escient et pour améliorer la sécurité des usagers de la route.

Un classement des 3 routes les plus dégradées par département

À la suite d’une présentation générale du réseau routier français et des enjeux liés à son entretien, le livret J’ai mal à ma route : quelles sont les routes les plus dégradées de France ? propose, pour chaque département, le palmarès des 3 routes les plus dégradées.

Ces routes ont été identifiées grâce aux quelques 31186 signalements de routes détériorées déposés sur le site Internet www.jaimalamaroute.com entre le 26 novembre 2015 et le 1er mars 2016 par les usagers de la route, à travers toute la France.

Pour chaque département, la fiche-résultats expose les 3 témoignages décrivant ces routes jugées les plus dangereuses du département ainsi qu’une illustration. Les dégradations constatées peuvent concerner des fissures, des nids-de-poule, des ralentisseurs hors-normes, des virages dangereux, une signalisation routière dégradée ou inadaptée… et sont de nature à mettre en danger les usagers qui circulent sur ces voies.

L’association "40 millions d’automobilistes" appelle aujourd’hui les collectivités gestionnaires de ces routes dégradées à mettre en place au plus vite un plan de rénovation ou de remise en état des infrastructures routières signalées dans le livret, de façon à éliminer les risques qu’elles représentent pour les Français.

>>> Consulter le livret J’ai mal à ma route : quelles sont les routes les plus dégradées de France ? <<<

* Sondage réalisé par le Syndicat des Équipementiers routiers et l’organisme Opinion Way : Les Français et la sécurité routière (septembre 2015).

Lire la suite...

Mardi 14 octobre 2014, le quotidien Le Parisien/Aujourd’hui en France révélait une étude de la société d’info-trafic américaine INRIX menée en collaboration avec l’institut de recherche CEBR selon laquelle les embouteillages auraient coûté près de 17 milliards d’euros à l’économie française en 2013.


Ce coût déjà démesuré pour les automobilistes français devrait atteindre 22 milliards d’euros dans les 15 prochaines années, dans la mesure où le parc automobile va continuer de croître (de 30,8 millions de véhicules aujourd’hui à environ 35 millions en 2030) et le trafic de s’intensifier (+14% attendus d’ici à 2030).


À ce sujet, l’association « 40 millions d’automobilistes » rappelle que, paradoxalement, les budgets alloués à l’entretien et à la création d’infrastructures routières sont en chute libre depuis de nombreuses années. Le besoin en infrastructures de qualité et en quantité suffisante ne cesse de croître. Des solutions existent pour fluidifier la circulation sur les grands axes : on aurait besoin de davantage de voies de contournements des agglomérations, de rocades urbaines… Pourtant, chaque année, ce sont 25% du budget dédié à la route qui sont supprimés.


Si rien n’est fait pour renverser la tendance, non seulement l’économie française continuera à pâtir de ce manque de mobilité, mais ce sont aussi 60 000 personnes qui perdront leur emploi, alors qu’il y a une véritable attente des usagers.

Lire la suite...

Activité

Djib replied to COUDREAU Jacques's discussion AU SUJET DE LA VITESSE A 90.
"Et pour qui tu veux voter avec des troupes totalement décimées dans presque tous les camps ? Le Pen ?"
7 déc.
Djib replied to Djib's discussion Vive le motard en bleu !
"Il y a beaucoup de choses dans le code de la route qui sont interdites sauf exceptions, avec des exceptions qui ne sont absolument pas claires du tout.

Il m'arrive très souvent de "dépasser" des véhicules par la droite à un endroit précis, parce qu…"
7 déc.
Jean-Paul Clairefond replied to Djib's discussion Vive le motard en bleu !
"Saur erreur, le terme "doubler" n'existe pas dans le Code de la route, où il n'est question que de "dépasser".
Et le dépassement par la droite est interdit (sauf véhicule tournant à gauche, voie de présélection ou
circulation en files continues)."
7 déc.
40 millions d'automobilistes posted a discussion
Le 04 décembre 2019 se tenaient les Rencontres de Presbourg auxquelles assistait l'association "40 millions d'automobilistes", pour débattre autour de la question suivante :
L'automobiliste doit-il payer pour la transition écologique ?
Vous pouvez r…
6 déc.
Djib replied to Djib's discussion Vive le motard en bleu !
"Dans la situation normale où on rattrape un véhicule que l'on n'a jamais croisé, le code de la route dit qu'on n'a pas le droit de doubler (et je dis bien doubler = dépasser par la droite puis se mettre sur la file de gauche devant le véhicule que l…"
6 déc.
Elis commented on 40 millions d'automobilistes's blog post Radar de pollution : une mascarade à l’encontre des automobilistes
"à marseille justement, leurs radars testent également la pollution des bâteaux du port ?? nan parce que bon.........................................  par ailleurs, sujet ""Un outil stigmatisant"" , kikun qui a réussi à comprendre que stigmatiser est…"
5 déc.
Elis replied to Djib's discussion Vive le motard en bleu !
"ça dépend comment on situe le terme "droit" :P

perso je dis oui !
non seulement je dis mais je fais ! selon les conditions, certes. pas n'importe comment n'importe où ni n'importe quand. mais je fais.
exemple :
par chez "nous" il y a des montée…"
5 déc.
Victor (St MÔ) replied to Djib's discussion Vive le motard en bleu !
"Tu peux me dire si djib a le droit de doubler sur la droite sur une route normale hors agglomération?"
5 déc.
Elis replied to Djib's discussion Vive le motard en bleu !
"vous devinez comme vous voulez ! ;)
perso, les infects de la sorte, qui ont un tel comportement, bleus ou pas bleus, rayés rouge à pois jaunes s'il s'avère, je les nomme ainsi.
et évidemment : je ne parle pas de djib................... ;)"
5 déc.
Elis replied to Elis's discussion vive la voiture en bleu !!....
"bonjour,
2 dirams, que 2, certes, mais l'esprit y était tout de même..... ;)

'fin, ceci dit, pour connaître des gens qui passent souvent par ce pays, l'esprit du coin s'est quelque peu endurci................ -_- inflation du coût de la vie ? :O…"
5 déc.
Elis replied to Elis's discussion vive la voiture en bleu !!....
"bonjour,
""sécurité rentière"" = c'est exactement de cela que l'on parle !
et c'est bien ce que je critique (le mot est faible !!!......) , 'malgré' mon côté ironique voire tendance un peu naïf [qui ne l'est en fait pas tant que ça !! :P ]

quant…"
5 déc.
40 millions d'automobilistes posted a blog post
Aujourd’hui, mardi 3 décembre 2019, s’est tenue une des réunions du Comité des usagers de la route, lors de laquelle ont été officiellement présentées les propositions tarifaires des sociétés concessionnaires d’autoroutes pour l’année 2020. Comme ch…
3 déc.
Nounours replied to Elis's discussion vive la voiture en bleu !!....
"Je vous comprends: vous posez les bonnes questions si ces contrôles avaient un intérêt en matière de sécurité routière.
Or cela fait bien longtemps que la sécurité routière s'est transformée en sécurité rentière: leur comportement va tout de suite v…"
29 nov.
Nounours replied to COUDREAU Jacques's discussion AU SUJET DE LA VITESSE A 90.
"La seule chose qui fera plier notre barbu de 1er ministre et sa troupe de courtisans anti-voiture, ce sera la peur des urnes, et absolument rien d'autre !
Personnellement, je voterai aux législatives exclusivement en fonction de ce critère: mon dépu…"
29 nov.
40 millions d'automobilistes posted a blog post
À l'approche des fêtes de fin d'année, l'association "40 millions d'automobilistes" lance une enquête spéciale à destination des automobilistes, dans le but de recueillir vos revendications vis-à-vis du Gouvernement.
Vos réponses permettront :
D'une…
18 nov.
Nedellec Gilbert commented on 40 millions d'automobilistes's blog post Radar de pollution : une mascarade à l’encontre des automobilistes
"Je me pose la question  : combien de voitures  ce radar peut-il surveiller  en même temps ?  comme les radars  de vitesse par exemple"
14 nov.
Plus...