sociétés privées (2)

  • Souriez, vous êtes flashés !

    Le 02 octobre 2015, le Comité interministériel à la Sécurité routière (CISR), présidé par Manuel VALLS, Premier ministre, recommandait d’augmenter l’utilisation des radars embarqués dans des voitures banalisées en confiant leur mise en service à des sociétés privées. Dans une enquête exclusive Harris Interactive pour "40 millions d’automobilistes" publiée aujourd’hui, jeudi 07 avril 2016, par le quotidien Le Parisien / Aujourd’hui en France, 83% des Français estiment que privatiser les radars embarqués serait une mauvaise chose. Et pourtant, l’État finalise actuellement la mise en application
    de cette mesure. "40 millions d’automobilistes" s’oppose à la mise en place de ce système et demande au Gouvernement d’abandonner ce projet. L’association lance un appel aux usagers de la route à s’opposer massivement à la privatisation des radars embarqués en se
    connectant sur le site Internet www.souriezvousetesflashes.com.

    Une mesure de rentabilité

    Pour "40 millions d’automobilistes", recourir à des sociétés privées pour verbaliser les usagers de la route est inenvisageable. En effet, les radars embarqués ne peuvent être gérés par des organismes privés dont le seul objectif serait la réalisation de bénéfices et non la sécurité routière.

    L’État envisagerait de privatiser les 260 radars embarqués dans les véhicules banalisés, l’association craint que le Gouvernement en profite pour multiplier le nombre de ces radars.

    Personne ne sera épargné par ce système impitoyable : ces véhicules capables de flasher dans les deux sens de circulation fonctionneront à longueur de journée avec pour seul objectif le profit sur le dos des automobilistes. Le nombre de PV va littéralement exploser.

    Les Français hostiles à la privation

    Selon l’enquête "L’accueil critique des Français à une gestion privée des radars mobiles" réalisée du 22 au 24 mars 2016 par Harris Interactive, 83% des Français estiment que ce serait une mauvaise chose de confier la gestion des radars mobiles à des sociétés privées. Les Français (76%) pensent également que cette mesure serait  avant tout une démarche financière et que cela n’améliorerait pas la sécurité routière (à 70%).

    Si L’État donne la gestion des radars embarqués aux sociétés privées, cela marquera le point de départ d’un système aux multiples dérives. Les automobilistes ne se sentiront pas plus en sécurité sur les routes, mais harcelés.

    L’appel de "40 millions d’automobilistes"

    En privatisant les radars embarqués, personne ne sera épargné, le nombre de contraventions augmentera considérablement. L’association appelle donc tous les usagers de la route à se mobiliser contre ce projet en signant la pétition sur le site Internet www.souriezvousetesflashes.com.

    Il faut couper court au projet au plus vite. Après, il sera trop tard.

    N'attendez donc pas que la mesure fasse son chemin pour réagir et signez dès maintenant la pétition.

    Lire la suite...
  • Vendredi 2 octobre 2015, suite à la réunion du Comité Interministériel de Sécurité routière, une série de 22 nouvelles mesures était annoncée. Parmi elles, la sous-traitance des radars embarqués à des sociétés privées. Pour l’association " 40 millions d’automobilistes " cette mesure montre bien que le Gouvernement est dans une logique de rentabilité et non de sécurité routière.


    Parmi les 22 mesures annoncées par Manuel VALLS, Premier ministre, l'une d'elles, la mesure numéro 2, consiste à " augmenter, dans les meilleurs délais, l’utilisation des radars embarqués dans des véhicules banalisés, en confiant leur mise en œuvre à des prestataires agréés, sous étroit contrôle de l’État. " Pour les forces de l’ordre, cette mesure va à l’encontre du " rôle de dissuasion et de répression de la police dans le plan de sécurité routière ".


    L'association " 40 millions d'automobilistes " s'interroge quant à elle sur les potentielles dérives que pourrait engendrer une telle mesure : en confiant une fonction de l'État à des sociétés privées, la logique de rendement risque d'être bien présente, au détriment de la sécurité des usagers de la route. Malheureusement, la France fait de la sécurité rentière et non de la sécurité routière. Le Gouvernement a la soif de l’or avec les radars qui leur rapportent énormément d’argent.


    De plus, l'association craint que cette mesure ne fasse qu'aggraver le sentiment de ras-le-bol chez les automobilistes, qui n'en peuvent déjà plus de toutes les mesures prises à leur encontre et qui s'empilent à l'infini. Le Gouvernement ne fait qu’empirer leur colère en faisant appel à des sociétés privées pour soi-disant améliorer leur sécurité. C'est une erreur : cela risque de créer une rupture entre le discours de sécurité routière et les Français…

    Retrouvez des articles sur le même sujet :

    Lire la suite...

Activité

"Recul ?? Mais non . Il refile le saucisson  à  d'autres, en espérant  que suffisamment  de départements  reculent et pouvoir dire : je vous l'avais  bien  dit  que j'avais  raison"
"Bonjour, Ce que le gouvernement donne d'un côté, il le reprend d'un autre côté. Il est inconcevable que la TVA soit calculée sur la valeur de la TICPE, celle-ci devrait être calculée sur le prix du produit fini, il serait donc possible dans ce cas d…"
"Réponse C"
"Intersection"
"Bien sûr que non, faut que ça se voit, se ressente, gêne mais pas les automobilistes (du moins un minimum car quoi que l'on fasse ça dérangera), l'état donc....... le pognon
Les routiers savent bien le faire en bloquant les dépôts de carburant (mais…"
"Organiser un bouchon aux heures de pointe sur le périph comme tous les jours vous voulez dire ?"
"Je pense que ces préconisations, enfin j'espère que cela mobilisera encore des gens, gilets jaunes ou pas pour de nombreuses semaines, mois, sur nos routes avec des actions comme des blocages, barrages ... car apparemment nos gouvernants ne comprenn…"
"Dites-vous que s’il n’y avait pas de motards la circulation sur Paris et dans les centres ville serait encore plus difficile…
Les motards comme les automobilistes (certains apparemment) essayent d’anticiper mais comme vous le dites ils et elles ne s…"
"Très belle remarque générale, les parisiens ont voulus ce qu'ils vivent et ils en redemandent. j'ai vécu à Paris intra-muros et banlieue, je vois au fil du temps, leurs dégradations mentales, la plupart ne savent pas conduire, ils prennent le métro,…"
"Rural à 100% - donc considéré comme "plouc" par beaucoup d'entre vous, "chers" lecteurs - mais utilisant quelquefois les périphériques parisiens, je me permets de donner mon avis bien que je sache - pour l'avoir déjà expérimenté et pour en avoir la…"
Plus...
« 40 millions d'automobilistes » est une association d’intérêt général régie par la loi de 1901, active tant sur le plan national qu’européen. L’association est aujourd’hui le premier représentant national des automobilistes auprès des pouvoirs publics et du secteur économique de la route. www.40millionsdautomobilistes.com | Mentions légales | FAIRE UN DON