rentabilité (2)

  • Hier, la Cour des Comptes publiait un rapport exposant le bilan de l’argent collecté au titre des amendes radars pour 2015. Le document établit notamment que les 4200 radars jalonnant le réseau routier français ont flashé quelques 20,24 millions de fois l’an passé (soit une légère baisse du nombre d’infractions constatées par rapport à 2014) et généré pas moins de 789 millions d’euros, soit une augmentation de 49 millions d’euros par rapport à l’année précédente. L’association "40 millions d’automobilistes" dénonce une course à la rentabilité, alors que le comportement des automobilistes français s’améliore.


    Les usagers de la route français commettent de moins en moins d’excès de vitesse, mais payent de plus en plus d’amendes. C’est la conclusion que l’on peut tirer de ce bilan réalisé par la Cour des Comptes. Chaque année, la révélation des derniers chiffres en matière d’argent généré par la répression routière fait polémique, mais les montants collectés n’avaient encore jamais atteints de tels sommets.


    Les radars n’ont jamais autant rapporté d’argent à l’État. Mais ce n’est pas étonnant, dans la mesure où ces sommes pharaoniques sont budgétées chaque année dans le Projet de Loi de Finances. De ce point de vue, on devrait féliciter Bercy, qui a pour une fois parfaitement tenu ses engagements. La route est devenue le tapis rouge du Festival de Cannes ! Mais cette course à la rentabilité est inacceptable pour les automobilistes, qui se comportent de mieux en mieux, ainsi que le prouve le nombre de flashs comptabilisés pour 2015.


    Et la situation n’est pas appelée à se réguler dans les années à venir : au cours des trois prochaines années, la Sécurité routière prévoit d’implanter 500 nouveaux radars sur le bord des routes et de confier l’usage des radars mobiles embarqués à des sociétés privées : comment peut-on encore parler de sécurité routière lorsque les seules mesures que l’on prend – prétendument pour améliorer les conditions de sécurité des usagers – concernent la rentabilité du système ? Il n’est toujours question que d’argent et cet argent ne sert même pas aux infrastructures routières : il comble entre autres le déficit de l’État ou finance le réseau ferroviaire.


    L’association "40 millions d’automobilistes" s’oppose fermement au projet de privatisation des radars embarqués, destiné à augmenter encore la rentabilité de ces outils. Elle appelle tous les automobilistes à se mobiliser en signant la pétition en ligne sur le site Internet www.souriezvousetesflashes.com, qui enregistre déjà à ce jour plus de 192000 signatures.

    Crédits photo : Frog 974, sur fotolia.com

    Lire la suite...
  • Vendredi 2 octobre 2015, suite à la réunion du Comité Interministériel de Sécurité routière, une série de 22 nouvelles mesures était annoncée. Parmi elles, la sous-traitance des radars embarqués à des sociétés privées. Pour l’association " 40 millions d’automobilistes " cette mesure montre bien que le Gouvernement est dans une logique de rentabilité et non de sécurité routière.


    Parmi les 22 mesures annoncées par Manuel VALLS, Premier ministre, l'une d'elles, la mesure numéro 2, consiste à " augmenter, dans les meilleurs délais, l’utilisation des radars embarqués dans des véhicules banalisés, en confiant leur mise en œuvre à des prestataires agréés, sous étroit contrôle de l’État. " Pour les forces de l’ordre, cette mesure va à l’encontre du " rôle de dissuasion et de répression de la police dans le plan de sécurité routière ".


    L'association " 40 millions d'automobilistes " s'interroge quant à elle sur les potentielles dérives que pourrait engendrer une telle mesure : en confiant une fonction de l'État à des sociétés privées, la logique de rendement risque d'être bien présente, au détriment de la sécurité des usagers de la route. Malheureusement, la France fait de la sécurité rentière et non de la sécurité routière. Le Gouvernement a la soif de l’or avec les radars qui leur rapportent énormément d’argent.


    De plus, l'association craint que cette mesure ne fasse qu'aggraver le sentiment de ras-le-bol chez les automobilistes, qui n'en peuvent déjà plus de toutes les mesures prises à leur encontre et qui s'empilent à l'infini. Le Gouvernement ne fait qu’empirer leur colère en faisant appel à des sociétés privées pour soi-disant améliorer leur sécurité. C'est une erreur : cela risque de créer une rupture entre le discours de sécurité routière et les Français…

    Retrouvez des articles sur le même sujet :

    Lire la suite...

Activité

"Recul ?? Mais non . Il refile le saucisson  à  d'autres, en espérant  que suffisamment  de départements  reculent et pouvoir dire : je vous l'avais  bien  dit  que j'avais  raison"
"Bonjour, Ce que le gouvernement donne d'un côté, il le reprend d'un autre côté. Il est inconcevable que la TVA soit calculée sur la valeur de la TICPE, celle-ci devrait être calculée sur le prix du produit fini, il serait donc possible dans ce cas d…"
"Réponse C"
"Intersection"
"Bien sûr que non, faut que ça se voit, se ressente, gêne mais pas les automobilistes (du moins un minimum car quoi que l'on fasse ça dérangera), l'état donc....... le pognon
Les routiers savent bien le faire en bloquant les dépôts de carburant (mais…"
"Organiser un bouchon aux heures de pointe sur le périph comme tous les jours vous voulez dire ?"
"Je pense que ces préconisations, enfin j'espère que cela mobilisera encore des gens, gilets jaunes ou pas pour de nombreuses semaines, mois, sur nos routes avec des actions comme des blocages, barrages ... car apparemment nos gouvernants ne comprenn…"
"Dites-vous que s’il n’y avait pas de motards la circulation sur Paris et dans les centres ville serait encore plus difficile…
Les motards comme les automobilistes (certains apparemment) essayent d’anticiper mais comme vous le dites ils et elles ne s…"
"Très belle remarque générale, les parisiens ont voulus ce qu'ils vivent et ils en redemandent. j'ai vécu à Paris intra-muros et banlieue, je vois au fil du temps, leurs dégradations mentales, la plupart ne savent pas conduire, ils prennent le métro,…"
"Rural à 100% - donc considéré comme "plouc" par beaucoup d'entre vous, "chers" lecteurs - mais utilisant quelquefois les périphériques parisiens, je me permets de donner mon avis bien que je sache - pour l'avoir déjà expérimenté et pour en avoir la…"
Plus...
« 40 millions d'automobilistes » est une association d’intérêt général régie par la loi de 1901, active tant sur le plan national qu’européen. L’association est aujourd’hui le premier représentant national des automobilistes auprès des pouvoirs publics et du secteur économique de la route. www.40millionsdautomobilistes.com | Mentions légales | FAIRE UN DON