écologie (3)

Aujourd’hui, jeudi 05 janvier 2017, la ministre de l’Écologie et des Transports Ségolène Royal a remis le millionième certificat pour la qualité de l’air Crit’air à son acheteur. Une façon de promouvoir auprès des automobilistes la vignette destinée à mettre en œuvre les restrictions de circulation dans la capitale et, à l’avenir, dans les grandes villes françaises. L’association "40 millions d’automobilistes" dénonce une opération de communication qui ne célèbre en réalité que l’achat forcé d’une pastille vouée à disparaître dans quelques années et une opération lucrative pour l’État.

Quel est donc ce succès que la Ministre a célébré aujourd’hui en grande pompe ? La contrainte exercée sur les automobilistes franciliens et affichée au monde entier ? Les quelques 4 180 000 euros déjà entrés dans les caisses de l’État grâce à cette nouvelle taxe ?

Les politiques ne se satisfont plus d’imposer des dépenses supplémentaires aux automobilistes et d’amputer leur droit à la mobilité : ils prennent maintenant plaisir à se pavaner devant les média pour s’en vanter ! Et c’est d’autant plus hypocrite dans le cas de Crit’air que cette vignette, comme feue la pastille verte avant elle, est vouée à disparaître, car dans 5 ou 10 ans, les performances environnementales des véhicules auront évoluées. Reste en effet que l’État a fait une très belle opération financière avec ce dispositif parfaitement inutile...

Lire la suite...

Mercredi 03 février 2016, les députés européens ont adopté un nouveau texte de loi relatif aux émissions de polluants des véhicules neufs. Depuis, on entend parler partout d’ "assouplissement", de "droit à polluer", alors que Ségolène Royal, ministre de l’Écologie et des Transports, a affirmé que tous les constructeurs automobiles dépassaient la réglementation en matière d’émissions. L’association "40 millions d’automobilistes" rétablit la vérité sur le contenu et les conséquences de cette loi sur l’environnement.

L’entrée en vigueur de la norme EURO 6 sur les quantités de polluants maximales pouvant être émises par un véhicule neuf a obligé les constructeurs automobiles à innover en matière de systèmes de dépollution. De véritables efforts ont été fournis, mais les tests destinés à homologuer les nouveaux modèles de voitures étaient jusqu’alors réalisés uniquement en laboratoire, ce qui permettaient aux constructeurs d’établir des stratégies de mesures qui optimisaient les performances environnementales des véhicules, avec les dérives qui ont été mises à jour à la fin de l’année dernière.

Que dit le texte de loi sur les normes antipolllution ?

La principale disposition du texte de loi voté mercredi au Parlement européen consiste donc à remplacer ces tests d’homologation en laboratoire par des tests qui seront réalisés dès 2017 en conditions réelles de circulation. Grâce aux tests aléatoires menés sur les véhicules depuis le début de l’année 2016, on a constaté que les voitures émettent 4 à 5 fois plus de polluants en conditions réelles de circulation qu’en laboratoire.

Or, les eurodéputés ne prévoient à terme qu’une marge de dépassement de 50% des émissions polluantes. En réalité, ce n’est donc pas un "assouplissement" qui a été voté, mais bien une norme encore plus contraignante, qui impose aux constructeurs de diviser encore par 3 les émissions de leurs modèles.

Une loi qui rend impossible toute tentative de triche

Pour résumer, la loi européenne sur le contrôle des émissions de polluants des véhicules neufs rend désormais impossible toute tentative de triche lors des tests d’homologation et renforce encore les exigences en matière de réduction des émissions polluantes. On est donc bien loin de l’ "assouplissement" décrié par les Verts...

Et pour couper court à toute polémique quant à la défense de quelconques intérêts personnels et financiers, l’association "40 millions d’automobilistes" rappelle qu’elle ne perçoit aucune subvention de la part des constructeurs automobile.

Sur le même sujet, retrouvez La Pollution automobile expliquée aux Verts, par "40 millions d'automobilistes"

Crédits photo : standret sur fotolia.com

Lire la suite...

Dimanche 2 août, la ministre de l'Écologie et des Transports Ségolène Royal s'est dite favorable à l'idée d'abaisser la vitesse à 90 km/h sur les autoroutes qui traversent les villes pour lutter contre la pollution. Une nouvelle restriction à l'encontre des automobilistes risque donc de s'ajouter à la longue liste déjà existante.

La planète a le dos large...

Tout commence le 17 juillet 2015, quand Nicolas Daragon, le maire de Valence dans la Drôme, adresse une lettre au ministère de l'Écologie afin de réclamer l'abaissement à 90 km/h de la limitation de vitesse sur l'autoroute urbaine traversant sa commune, au lieu de la limitation à 110 km/h actuellement en vigueur. Raison évoquée ? Protéger la santé de la population vivant à proximité de l'autoroute contre la pollution de l'air et les nuisances sonores.

Ségolène Royal a répondu favorablement à la requête hier, dimanche 2 août 2015. Mais la ministre ne se contente pas de donner son accord seulement pour la ville de Valence. En effet, elle précise que de manière générale, abaisser les limitations de vitesse sur les autoroutes urbaines lui paraît être une mesure de bon sens. Par conséquent, si d'autres villes venaient à exprimer une demande similaire, un avis favorable serait également prononcé. La décision sera toutefois prise en conseil interministériel.

Ainsi, 12 autres villes sont concernées par l'abaissement de la limitation de vitesse de leur autoroute urbaine : Angers, Cagnes-sur-Mer, Lyon, Mantes-la-Ville, Montreuil-sous-Bois, Nemours, Reims, Saint-Laurent -du-Var, Strasbourg, Toulon, Tours et Villejuif.

Pour justifier la demande d'abaissement de la limitation de vitesse sur les autoroutes traversant les villes, l'argument écologique a donc été brandi. S'il est évident que l'amélioration de la qualité de l'air passe par un effort collectif, il faut en revanche rappeler que, contrairement aux contre-vérités assénées haut et fort par les partisans du langage de la peur d'un air devenu irrespirable (83 % des habitants d'Île-de-France sont encore convaincus que la qualité de l'air se dégrade), la qualité de l'air ne cesse de s'améliorer d'années en années. L'association AirParif précise par ailleurs que la situation s'est " nettement améliorée en 10 ans ".

Tous les jours, une nouvelle restriction

C'est donc une nouvelle mesure à l'encontre des automobilistes qui vient s'ajouter à une liste déjà bien fournie des restrictions en tous genres. Il ne se passe plus une seule journée sans qu'une nouvelle mesure contraignante soit évoquée, venant accroître tous les jours un peu plus le ras-le-bol des usagers de la route.

L'association " 40 millions d'automobilistes " fait remarquer que, sur autoroute, les fluctuations des limitations de vitesse sont déjà incessantes et cela insupporte les automobilistes. Qu'en sera-t-il quand, d'un seul coup, la limitation passera de 110 à 90 km/h, ou même de 130 à 90 km/h ? Une conduite apaisée et le respect de l'environnement passent, au contraire, par le biais d'une conduite souple, avec une vitesse constante, sans freinages intempestifs et accélérations brutales.

Vous avez dit sécurité routière ?

S'il y a bien une crainte qui a d'ores et déjà été exprimée, c'est celle de la présence des radars. Bien que rien ne soit encore établi sur ce point, la mise en place de nouveaux radars peut être à craindre. Rappelons que, lorsque la mairie de Paris a annoncé la baisse de la limitation de vitesse à 70 km/h sur le périphérique parisien, 6 nouveaux radars avaient alors fait leur apparition, multipliant par 2 le nombre de flashs. De même, ils deviendra alors de plus en plus compliqué, même pour l'automobiliste le plus averti, de respecter scrupuleusement toutes les variations des limitations de vitesse.

De plus, si l’argument écologique est vraiment la préoccupation majeure, comment accepter d'être flashé pour des raisons qui ne relèvent pas de la sécurité routière ?

Xavier Bertrand a quant à lui vivement réagi à la proposition d'abaissement de la vitesse pour les autoroutes urbaines. Pour l'ancien ministre du travail, le but poursuivi est clair : " C'est tout simplement pour faire des PV ", a-t-il dénoncé ce lundi 3 août sur iTélé. Selon lui, la question de l'écologie n'est " qu'un prétexte ".

Retrouvez nos articles sur le même thème :

Lire la suite...

Activité

Claude Benigni commented on 40 millions d'automobilistes's blog post Confinement et contrôle technique : le point sur la situation
"bonjour
merci pour votre reponse rapide
en effet j ai mal interprété le texte j ai du le lire endiagonale  c est plutot le contraire les delais sont prologés
https://www.service-public.fr/particuliers/actualites/A13969
a plus
 "
17 mai
Jean-Paul Clairefond commented on 40 millions d'automobilistes's blog post Confinement et contrôle technique : le point sur la situation
"Bonjour Claude Benigni,
 
Êtes-vous sûr de votre source d'information ?
L'ordonnance n°2020-306 du 25 mars 2020 modifie les délais qui arrivent à échéance entre le 12 mars 2020 et le 23 juin 2020 inclus.
Ainsi, sauf exceptions :

Une démarche admini…"
17 mai
Claude Benigni commented on 40 millions d'automobilistes's blog post Confinement et contrôle technique : le point sur la situation
"bjr
 
il parait qu ils ont racoursi d un mois les delais   c est bencore un lanternoiment du gouvernement !!!
a plus"
17 mai
Jean-Paul Clairefond commented on 40 millions d'automobilistes's blog post Zones à faibles émissions : adressez votre carton rouge au Gouvernement !
"En l'état actuel de la constitution, les décisions ainsi prises sont parfaites…C'est immoral mais c'est comme ça."
10 avr.
Claude Benigni commented on 40 millions d'automobilistes's blog post Zones à faibles émissions : adressez votre carton rouge au Gouvernement !
"bjr
ces lois ces décrets et autres decisions prisent avec 3 pingouins sur le bancs de l assermblée nationnale n ont aucune légétimité"
8 avr.
40 millions d'automobilistes posted a blog post
Alors que la France connait actuellement une période terrible de Coronavirus mettant à mal la santé des Français ainsi qu’une économie nationale plombée par le confinement, le ministère chargé des transports et du développement durable a décidé de l…
7 avr.
40 millions d'automobilistes posted a blog post
80km/h : 4 automobilistes sur 5 sollicitent de nouvelles actions
Dans ce climat particulièrement difficile d'épidémie du coronavirus, un dilemme s'imposait à "40 millions d'automobilistes", qui a considéré que seule la décision des automobilistes de…
27 mars
40 millions d'automobilistes posted a blog post
[Mise à jour du 23/03/2020 à 21h15]
Les automobilistes ont été entendus !
Élisabeth Borne, ministre de la Transition Écologique et solidaire, et Jean-Baptiste Djebbari, secrétaire d'État chargé des transports, ont annoncé une tolérance de dépassemen…
23 mars
Jean-Paul Clairefond posted a discussion
Attention, les automobile-cyclistes !Article lerepairedesmotards.com du 20/03/202030.000 euros d'amende et possible suspension du permis de conduire. Dès sanctions durcies pour lutter contre le débridage des VAE en France. La prison pour un débridag…
22 mars
Claude Benigni commented on 40 millions d'automobilistes's blog post Coronavirus : son impact sur le comportement des automobilistes
"bonjour
ma voiture doit passer au contrôle technique avant le 2 avril mais vue les consignes de confinement ce ne sera pas possible  par contre j aurais besoin de ma voiture  pour aller a la pharmacie et me ravitailler au super marché
que va t il se…"
20 mars
40 millions d'automobilistes posted a blog post
Sujet principal des médias en ce moment, le CoViD-19 inquiète les populations. Son impact sur l’économie est déjà notable, mais quid de celui sur les transports et l’automobile en particulier. Pour en savoir plus, l’association "40 millions d’automo…
12 mars
Jean-Paul Clairefond replied to PENIDE MARC's discussion Malus écologique pour le neuf mais aussi pour l'occasion?
25 févr.
PENIDE MARC posted a discussion
Bonjour à tous,Je soumets à tous la situation suivante. Mon neveu titulaire d'une AUDI TT S en crédit bail, a payé à la signature la carte grise et le montant du malus écologique.Il souhiate désormais racheter ce véhicule en fin de contrat de locati…
24 févr.
JP LAPIQUE replied to JP LAPIQUE's discussion La fin des avertisseurs de zones de danger?
"Alors vive les appels de phares! C'est un amendement hypocrite qui perpétue la diminution insidieuse des libertés."
21 févr.
Jean-Paul Clairefond replied to JP LAPIQUE's discussion La fin des avertisseurs de zones de danger?
"Mais ce n'est pas un amendement en attente de validation :
c'est la rédaction actuelle du Code de la route !
https://www.legifrance.gouv.fr/affichCode.do;jsessionid=2338E24AFB3..."
21 févr.
JP LAPIQUE replied to JP LAPIQUE's discussion La fin des avertisseurs de zones de danger?
"En tous cas Turbo et M6 ont été bien "légers" dans la facon de lâcher cette info!
Si cet amendement passe, cela ouvrira la porte à d'autres encore plus liberticides!
Mais comme tout est passé jusqu' à présent, pourquoi se gêner ?"
20 févr.
Plus...