Le 20 février 2017, l'association "40 millions d'automobilistes" renforçait sa campagne de mobilisation contre la privatisation des radars embarqués en lançant la première manifestation numérique de France. Alors que la mobilisation contre cette mesure inacceptable vient d'atteindre le million de participants, 2 candidats à l'élection présidentielle se sont déjà opposés au projet : l'association appelle les autres candidats à se positionner sur le sujet lors du grand débat qui aura lieu ce soir sur TF1 à 20h50.

Des candidats sortent de leur réserve

Nicolas Dupont-Aignan, président de Debout la France, a d'ores-et-déjà soutenu l'initiative lancée par "40 millions d'automobilistes". Le candidat à l'élection présidentielle de 2017 dénonce une privatisation des voitures-radars "scandaleuse" et un "racket organisé par l'État contre les automobilistes". Monsieur Dupont-Aignan propose également de créer une franchise d'infraction pour les excès de vitesse inférieurs à 10 km/h, selon laquelle le point ne serait retiré qu'en cas de deuxième infraction constatée dans le trimestre. Autrement dit, un automobiliste qui ne commettrait pas de deuxième petit dépassement de vitesse dans les 3 mois suivant le premier ne serait pas soumis à un retrait de point.

Marine Le Pen, présidente du Front national et candidate à la prochaine élection présidentielle, a également marqué son opposition à la mesure de privatisation des voitures-radars par communiqué de presse : le parti pointe du doigt un "énième recul de l'État, qui abandonne […] ses missions de sécurité", ainsi qu'une "chasse au conducteur" qui "enferme la sécurité routière dans une logique purement budgétaire". La candidate a réaffirmé sa position lors du meeting qui se tenait à Metz le 18 mars 2017.

En janvier 2017, dans le cadre de son action en vue de l'élection présidentielle, l'association "40 millions d'automobilistes" lançait un questionnaire auprès de ses sympathisants pour déterminer, avec eux, les sujets prioritaires touchant à leur vie d'automobiliste à aborder avec les candidats. Parmi les sujets plébiscités, la privatisation des radars embarqués. Via ce questionnaire, les candidats à la présidence de la République devront sortir de leur réserve.

Nous devons poursuivre notre mobilisation pour convaincre tous les autres candidats de renoncer à ce projet aussi majeur que scandaleux.

Une mobilisation toujours plus forte

La manifestation numérique de "40 millions d'automobilistes" fait suite à la pétition "Souriez vous êtes flashés", qui alertait déjà les automobilistes de la privatisation des radars embarqués en avril 2016 : plus de 300 000 signataires avaient été recueillis par l'association.

Le 20 février dernier, "40 millions d'automobilistes" renforçait la mobilisation en lançant la première manifestation numérique. Il ne reste que quelques jours pour s'opposer au projet de privatisation des voitures-radars aux côtés de l'association et du million de manifestants déjà rassemblés : pour cela, il suffit de vous enregistrer sur www.nonalaprivatisationdesradarsembarques.com ou d'envoyer une photo de vous ou de votre véhicule (en masquant la plaque d'immatriculation) par MMS au 07 89 99 63 63.

Envoyez-moi un e-mail lorsque des commentaires sont laissés –

Vous devez être membre de Fil-conducteurs pour ajouter des commentaires !

Join Fil-conducteurs

Activité

TopEssay Services est désormais membre de Fil-conducteurs
Ce jeudi 18 juillet se tient la première édition de la Journée nationale du Partage de la route, initiée par « 40 millions d’automobilistes », Mon Vélo est une Vie et la Fédération française des Motards en Colère.

À cette occasion, les trois associ…
"Bonjour Flash McQueen,
Je plussoie votre réponse.
C'est bien pour conter le laxisme que vous évoquez que les sanctions seront endurcies, ceci, dès l'an prochain !
Déjà les radars tourelles et les caméras vidéos devraient faire réfléchir...
C'est su…"
"C'est en parti vrai ,le problème est qu'il faudrait un gendarme derrière chaque conducteur .Quand ils voient ces infractions ils sanctionnent malheureusement pas assez souvent ."
"Pour que ça rapporte il faudrait que ce soit sanctionné. Le stationnement gênant n'est jamais sanctionné (il ne faut pas froisser les électeurs), le non respect des passages piétons n'est pas sanctionné non plus malgré le durcissement des règles l'a…"
"Si ce ne serait pas si excessif, tout le monde s'en ficherait, quand on touche au portefeuille, on réagit en conséquence.
Les amende rapporte gros à l'État sans quoi, un nouveau impôt serait inventé, autrement dit ; les amendes sont un impôt indirec…"
"Que l'ont sanctionne cette infraction je suis pour, mais la elle est clairement exessive, une fois de plus l'état s'attaque a ce qui va rapporter le plus."
"+1
Idem pour l'autoradio /recherche de station"
"Pourtant à l'inverse de ça, nous sommes autorisés à toucher l'écran tactile de notre voiture qui est comme un smartphone (surtout avec le miror-link !!)"
"Je suis totalement d'accord, malgré que cela paraisse sévère.
Des systèmes mains libres existent. Un appel téléphonique est-il vraiment si urgent ? ( a 99% non) en général cela peut attendre quelques minutes. Sans réponse l'interlocuteur laissera…"
"'' s’il y en avait pas temps qui font n’Importe quoi au volant et qui ont des accidents, on ne nous emm...derait pas avec la vitesse et toute autre formes de sanctions. .''

Bien sûr que non, ça rapporte trop d'argent..."
Plus...
« 40 millions d'automobilistes » est une association d’intérêt général régie par la loi de 1901, active tant sur le plan national qu’européen. L’association est aujourd’hui le premier représentant national des automobilistes auprès des pouvoirs publics et du secteur économique de la route. www.40millionsdautomobilistes.com | Mentions légales | FAIRE UN DON