Articles

manifestation numérique (3)

[MàJ du 20 novembre 2017]

Comme promis, la manifestation numérique s’est déroulée jeudi 26 octobre 2017, à partir de 20h45, place de la Concorde à Paris : une fresque composée de centaines de photos d’automobilistes ayant participé à l’opération menée par "40 millions d’automobilistes" a été déployée et une projection dévoilant les visages des 1,3 million de manifestants a été diffusée publiquement.

L'opération était suivie par une équipe de l'émission Enquête exclusive : les images tournées au soir du 26 octobre ont été diffusées en exclusivité dans le reportage "Nouveaux radars, contrôles vidéo : la grande traque des automobilistes" dimanche 19 novembre, à 23h05, sur M6. Le replay de l'émission est disponible ici.

[Article du 20 octobre 2017]

Le 08 janvier 2017, Bruno Le Roux, alors ministre de l’Intérieur, annonçait l’expérimentation de la gestion des voitures équipées de radars par des entreprises privées, conformément à la mesure élaborée par le Comité interministériel pour la Sécurité routière (CISR) qui s’était réuni le 02 octobre 2015. En quelques mois, 1,3 million d’usagers de la route ont pris part à l'opération "Non à la privatisation des radars embarqués" lancée par l’association "40 millions d’automobilistes" le 20 février dernier.

D’après une enquête menée par Harris Interactive en octobre 2017, 72 % des Français sont opposés à la proposition de l’État de confier la gestion des voitures radars à des sociétés privées, preuve de la forte impopularité de cette mesure. Ils sont même 78 % à estimer que cela n’aurait aucun impact positif sur la sécurité routière, constate "40 millions d’automobilistes". En tant que porte-parole des automobilistes, l'association ne pouvait donc pas accepter cette décision aberrante et contraire à leurs intérêts.

Pour "40 millions d’automobilistes", le lien direct créé entre la Sécurité routière et le monde de la rentabilité financière est inacceptable : privatiser un outil dit "de sécurité routière", c’est en faire un moyen de gagner de l’argent et donc le décrédibiliser aux yeux des usagers. On ne peut pas prétendre sérieusement que confier la conduite des voitures radars à des salariés qui n’auront aucun pouvoir de faire cesser les infractions constatées permettra de sauver des vies. Les syndicats de Police eux-mêmes le disent : les radars ne luttent pas efficacement contre les comportements dangereux et le recours aux radars privés n’a d’autre objectif que de faire rentrer l’argent dans les caisses de l’État. Les automobilistes ne sont pas dupes et veulent le faire savoir à l’État.

Lire la suite...

Le 20 février 2017, l'association "40 millions d'automobilistes" renforçait sa campagne de mobilisation contre la privatisation des radars embarqués en lançant la première manifestation numérique de France. Alors que la mobilisation contre cette mesure inacceptable vient d'atteindre le million de participants, 2 candidats à l'élection présidentielle se sont déjà opposés au projet : l'association appelle les autres candidats à se positionner sur le sujet lors du grand débat qui aura lieu ce soir sur TF1 à 20h50.

Des candidats sortent de leur réserve

Nicolas Dupont-Aignan, président de Debout la France, a d'ores-et-déjà soutenu l'initiative lancée par "40 millions d'automobilistes". Le candidat à l'élection présidentielle de 2017 dénonce une privatisation des voitures-radars "scandaleuse" et un "racket organisé par l'État contre les automobilistes". Monsieur Dupont-Aignan propose également de créer une franchise d'infraction pour les excès de vitesse inférieurs à 10 km/h, selon laquelle le point ne serait retiré qu'en cas de deuxième infraction constatée dans le trimestre. Autrement dit, un automobiliste qui ne commettrait pas de deuxième petit dépassement de vitesse dans les 3 mois suivant le premier ne serait pas soumis à un retrait de point.

Marine Le Pen, présidente du Front national et candidate à la prochaine élection présidentielle, a également marqué son opposition à la mesure de privatisation des voitures-radars par communiqué de presse : le parti pointe du doigt un "énième recul de l'État, qui abandonne […] ses missions de sécurité", ainsi qu'une "chasse au conducteur" qui "enferme la sécurité routière dans une logique purement budgétaire". La candidate a réaffirmé sa position lors du meeting qui se tenait à Metz le 18 mars 2017.

En janvier 2017, dans le cadre de son action en vue de l'élection présidentielle, l'association "40 millions d'automobilistes" lançait un questionnaire auprès de ses sympathisants pour déterminer, avec eux, les sujets prioritaires touchant à leur vie d'automobiliste à aborder avec les candidats. Parmi les sujets plébiscités, la privatisation des radars embarqués. Via ce questionnaire, les candidats à la présidence de la République devront sortir de leur réserve.

Nous devons poursuivre notre mobilisation pour convaincre tous les autres candidats de renoncer à ce projet aussi majeur que scandaleux.

Une mobilisation toujours plus forte

La manifestation numérique de "40 millions d'automobilistes" fait suite à la pétition "Souriez vous êtes flashés", qui alertait déjà les automobilistes de la privatisation des radars embarqués en avril 2016 : plus de 300 000 signataires avaient été recueillis par l'association.

Le 20 février dernier, "40 millions d'automobilistes" renforçait la mobilisation en lançant la première manifestation numérique. Il ne reste que quelques jours pour s'opposer au projet de privatisation des voitures-radars aux côtés de l'association et du million de manifestants déjà rassemblés : pour cela, il suffit de vous enregistrer sur www.nonalaprivatisationdesradarsembarques.com ou d'envoyer une photo de vous ou de votre véhicule (en masquant la plaque d'immatriculation) par MMS au 07 89 99 63 63.

Lire la suite...

Le 02 octobre 2015, à l’issue de la réunion exceptionnelle du Comité interministériel de la Sécurité routière (CISR), Manuel VALLS – alors Premier ministre – annonçait la mise en œuvre de 22 nouvelles mesures, parmi lesquelles celle consistant à confier la gestion des radars embarqués à des entreprises privées.

Suite à cette annonce, et malgré près de 300 000 signatures recueillies par l’association "40 millions d’automobilistes" contre ce projet, symbole de l’impopularité du dispositif, le Gouvernement s’entête et prévoit la mise en place imminente d’une expérimentation et une généralisation de la mesure à l’été prochain. Le 08 janvier dernier, le ministre de l’Intérieur Bruno LE ROUX annonçait ainsi qu’un appel d’offre avait d’ores et déjà été lancé pour recruter les entreprises privées qui auront à l’avenir la gestion des voitures-radars*.

C’est pourquoi, aujourd’hui lundi 20 février 2017, "40 millions d’automobilistes" renforce sa campagne de mobilisation et – forte du sondage publié aujourd’hui par Harris Interactive qui révèle que 78 % des automobilistes sont fermement opposés à cette mesure– appelle tous les usagers de la route défavorables à la privatisation des voitures-radars à participer à la première grande manifestation numérique de France, en envoyant une photo d’eux ou de leur voiture directement par MMS à Pierre CHASSERAY, délégué général de l’association, au 07 89 99 63 63 ou via le site Internet www.nonalaprivatisationdesradarsembarques.com. Les photographies des manifestants seront diffusées dans le cadre de cette manifestation inédite, visant à faire reculer le Gouvernement sur le nouveau projet d’intensification de la répression routière et à impliquer les candidats à la présidence de la République.

78% des Français opposés à la privatisation des radars embarqués

Le sondage réalisé du 10 au 12 janvier 2017 par Harris Interactive visait à définir comment les Français perçoivent le fait de confier à des sociétés privées la gestion des radars mobiles sur les routes françaises.

À cette question, les personnes interrogées ont répondu à 78% qu’elles étaient opposées au fait que l’utilisation des radars embarqués dans des voitures banalisées soit confiée à des entreprises privées – rémunérées par l’État pour cette mission – plutôt qu’à des gendarmes ou des policiers.
Parallèlement, 80% des participants à l’étude estiment que le contrôle de la vitesse sur les routes doit rester du domaine des représentants du service public et ne peut être assuré par des sociétés privées.

Un dispositif qui permettra de faire entrer plus de 2 milliards d’euros dans les caisses de l’État

Pour "40 millions d’automobilistes", la privatisation des radars embarqués n’a d’autre but que de générer – grâce aux amendes issues des contraventions – d’importantes sommes d’argent qui finiront dans les caisses de l’État : partant du principe qu’une voiture-radar peut flasher – au bas mot – 30 automobilistes par heure, que le ministre de l’Intérieur souhaite que ces véhicules circulent au bout 8 heures par jour et que 440 voitures équipées parcourront nos routes dès l’an prochain, ce sont plus de 38,5 millions de procès-verbaux qui seront dressés à l’encontre d’usagers de la route. Avec un montant moyen de l’amende à 56,85 €, l’État engrangera près de 2,2 milliards d’euros. À coup sûr, une excellente opération financière… En revanche, il n’existe aucune preuve que cette mesure ait un quelconque effet positif sur la sécurité routière.

La première manifestation numérique de France

Si cette mesure venait à être mise en œuvre, il est d’autant plus sûr que les objectifs fixés par le Gouvernement seraient vite atteints, le Gouvernement prévoyant de rémunérer les sociétés gestionnaires en fonction du temps que passeront les radars-mobiles en circulation. Autrement dit, plus ils rouleront et sanctionneront, et plus la rémunération due par l’État aux entreprises sera élevée.

Il y a urgence à agir ; les appels d’offre ont déjà été lancés et ce n’est qu’une question de jours pour que le ministre de l’Intérieur mette en œuvre cette mesure scandaleuse. Nous devons donc montrer notre désapprobation de manière forte, par une mobilisation sans précédent. Il faut faire savoir que les Français sont fermement opposés à ce projet et refusent cette politique de répression systématique qui n’a pour seul objectif que de frapper les citoyens au portefeuille. Cette traque est inacceptable et la participation à cette première manifestation numérique sera décisive. C’est pourquoi l'association invite tous les usagers à m’envoyer une photo pour prendre part à cet événement : manifester, c’est simple comme un MMS !


Les automobilistes – et l’ensemble des usagers de la route – qui souhaitent se mobiliser aux côtés de l’association ont un mois pour lui faire parvenir une photo d’eux ou de leur véhicule par MMS au :
07 89 99 63 63
ou via le site Internet dédié www.nonalaprivatisationdesradarsembarques.com. La date et le lieu de la manifestation numérique seront révélés dans les semaines à venir.

* Déclaration de Bruno LE ROUX dans l’émission Le Grand Jury sur LCI, le dimanche 08 janvier 2017.

Lire la suite...

Activité

40 millions d'automobilistes posted a blog post
À l'approche des fêtes de fin d'année, l'association "40 millions d'automobilistes" lance une enquête spéciale à destination des automobilistes, dans le but de recueillir vos revendications vis-à-vis du Gouvernement.
Vos réponses permettront :
D'une…
Il y a 3 heures
Major_Tom commented on 40 millions d'automobilistes's blog post Alerte rouge sur la qualité du réseau routier français !
"Les escrolos sont en train de conduire la planète vers les abysses, ce sont des gens dangeureux, très dangereux. Pour arriver à leur fin, ils sont près à faire élire le pire. Demain les partis extrêmes annoncent dans leur campagne élecorale la fin d…"
Samedi
Major_Tom commented on 40 millions d'automobilistes's blog post Alerte rouge sur la qualité du réseau routier français !
"Les municipalités pour garder leurs électeurs préfèrent dépenser leur argent à faire des ralentisseurs ou des bandes rugueuses plutôt que de réparer le réseau routier. La voirie de certaines communes fait pitié, par contre il y a 9 ralentisseurs sur…"
Samedi
Major_Tom posted a discussion
Bonjour,Je ne sais si vous avez remarqué, mais il y a un étrange comportement de certains automobilistes quand ils sont au volant de certaines voitures. Pour ne pas citer les marques, on dira juste qu'il y a 4 cercles sur la calandre ou un seul cerc…
Samedi
Nedellec Gilbert commented on 40 millions d'automobilistes's blog post Radar de pollution : une mascarade à l’encontre des automobilistes
"Je me pose la question  : combien de voitures  ce radar peut-il surveiller  en même temps ?  comme les radars  de vitesse par exemple"
Jeudi
40 millions d'automobilistes posted a blog post
Du 11 au 16 novembre 2019, Atmosud, organisme surveillant la qualité de l’air dans la région Provence-Alpes-Côte d’Azur, expérimente à Marseille un radar éducatif dit de pollution. Ce radar calcule la pollution de chaque véhicule. L’association "40…
12 nov.
Matthieu BOURNONVILLE replied to ADER's discussion Vitesses limitées
"Et j'ajoute que j'apprécie les breaks ! Le vôtre est traction ou 4 roues motrices ?
Je préfère les moteurs essence, mais les diesels sont des moteurs assez coupleux. On est vite à 400 Nm de couple, alors qu'en essence il faut tout de suite atteindre…"
5 nov.
Matthieu BOURNONVILLE replied to ADER's discussion Vitesses limitées
"Bonsoir,
Pour ma part, je ne prends pas la route pour un circuit de course. Mais je réitère mes propos : j'ai déjà pu me sortir de situations enquiquinantes en appuyant à fond sur la pédale d'accélération sans mettre personne en danger, ni moi bien…"
5 nov.
Matthieu BOURNONVILLE replied to ADER's discussion Vitesses limitées
"Bonsoir,
Oui il faut avoir un œil sur le compteur qui grimpe vite, mais quel plaisir ! Cette notion doit rester importante quand on est volant, tout en respectant les autres.
Après, les tarifs grimpent eux aussi très vite pour une voiture puissante…"
5 nov.
Gerard Schrepfer replied to ADER's discussion Vitesses limitées
"Il faudrait déjà que l'apprentissage du code de la route soit fait par des gens compétents et qu'il y ait un programme sérieux. Apprendre que tel ou tel autre bouton se trouve à telle place n'est pas une formation pour apprendre à conduire. Mais là…"
5 nov.
casier replied to ADER's discussion Vitesses limitées
"Bonsoir , effectivement on ne parle que de répression alors que si on sensibiliser plus au lieu de matraquer les conducteurs les mesures du gouvernement passerait mieux , de toutes manières le conducteur français est pris pour une vache a lait , pou…"
4 nov.
Claude Benigni replied to ADER's discussion Vitesses limitées
"si tu veux te faire plaisir il y a les autodromes pour cela ou tu peux sans causer de mal faire des accélérations vertigineuses quand a donner un coup d accélérateur pour te lever d une situation scabreuse je n y crois pas beaucoup il y a 60 ans qu…"
4 nov.
Victor (St MÔ) replied to JP LAPIQUE's discussion Le bruit: une plaie!
"Vous vivez dans quel quartier SVP??"
4 nov.
Matthieu BOURNONVILLE replied to JP LAPIQUE's discussion Le bruit: une plaie!
"Bonsoir,
Certes, les motos font un peu de bruit ... Mais cela fait partie du plaisir. C'est comme pour les voitures : je refuse de vivre dans un monde où les véhicules ne feraient plus aucun bruit (hormis des “ sons ” tirés de la Quatrième Dimension…"
4 nov.
Matthieu BOURNONVILLE replied to ADER's discussion Vitesses limitées
"Bonsoir,
Je suis tout à fait d'accord avec vous, il faut “ des chevaux sous le capot ” pour relancer ou se sortir d'une situation inconfortable.
J'ai une 308 essence de 130 ch avec boîte auto, si je vois qu'il y a un souci, j'appuie un bon coup sur…"
4 nov.
JP LAPIQUE replied to JP LAPIQUE's discussion Le bruit: une plaie!
"Je constate que peu semblent concernés par le problème du bruit des motos...
Ce qui rejoint l'inertie des pouvoirs publics... et de 40 MA!
Nous allons donc continuer longtemps à subir cette nuisance...."
4 nov.
Plus...