Quiz de la semaine

Sanction pour défaut d'éclairage

Quelle sanction encourt le conducteur d'un véhicule présentant un défaut d'éclairage (feux ne fonctionnant pas ou ne répondant pas aux normes) lorsqu'il circule en condition de visibilité réduite ?

a) Une amende de 35€

b) Une amende de 68€

c) Une amende de 135€ et un retrait d'un point sur le permis de conduire

Réponse au quiz du 18/01/2018 : Faux : la Mairie de Paris, que l’on ne peut pourtant pas taxer de favoriser la circulation automobile, a déclaré qu’elle refuserait la mise en place d’un péage urbain dans la capitale !

Vous devez être membre de Fil-conducteurs pour ajouter des commentaires !

Join Fil-conducteurs

M'envoyer un e-mail lorsque des personnes répondent –

Réponses

  • Bon, on vous laisse les clés et vous éteignez en sortant????
  • This reply was deleted.
    • Je suis aussi actif dans d'autres groupes et associations rassurez vous :) Mais j'aime bien aussi sortir de ma bulle pour voir ce qu'il se passe ailleurs !
    • J'en doute pas, ici Cher Francis nous sommes des automobilistes responsables, pertinents, et faisant preuve de discernement contrairement aux pseudos experts souvent cités.Nous n'aimons pas trop être malmené, nous sommes force de propositions et d'avis afin d'améliorer la vie des automobilistes malmenés.
      Vous savez maintenant ce qui se passe ici, et les automobilistes que nous sommes. Dans la vie il faut choisir son camp c'est aussi simple que cela.
  • On est loin du sujet;-)
    C'est consternant ! (encore): on devrait débattre ici de l'incohérence de la politique de répression routière et proposer des solutions raisonnables pour circuler ensemble tout en préservant le maximum de liberté de déplacement. Au lieu de ça c'est un vaste défouloir des frustrations provoquées par ceux la-même qui défendent leur pré carré de liberté de faire n'importe quoi persuadés qu'ils sont les seuls à avoir le droit de circuler dans leur catégorie et que les autre sont tous des cons 'oui oui c'est écrit". Etant utilisateur de (presque) tous les modes de déplacement il faut bien reconnaître que chacun est critiquable: quelques exemples: les voitures qui oublient simplement les clignotants ou les rétros, le motards qui doublent par la droite (sauf circulation inter-file) ou slaloment à toute vitesse entre les voitures, les scouts qui grillent les feux, et les vélos qui s'approprient aussi bien les trottoirs que les passages piétons, et le piétons qui eu traversent même quand leur feu est rouge... Soyons clairs: les accidents arrivent non pas à cause du dépassement de la vitesse autorisée, ni m^me du fait d'avoir bu trois apéros plutôt que deux... Non je ne fais pas l'apologie de comportements déviants! Simplement les accidents arrivent avant tout parce qu'un usager de la route n'a pas adapté son comportement par rapport à son environnement quelle que soit la réglementation en vigueur et surtout accepté que l'erreur puisse être humaine. Il faut donc "EDUQUER" l'usager de la route et non stigmatiser systématiquement celui qui ne respecte pas la réglementation (qui est parfois ubuesque). Lequel par exemple est le plus coupable entre celui qui forcera sa priorité parce qu'il est dans son bon droit et celui qui dans un instant de distraction n'a pas vu qu'il n'était pas prioritaire ? Que celui à qui cela n'est jamais arrivé lui jette la première pierre ... Un motard, particulièrement vulnérable, qui ne sait pas qu'il faut se méfier de la voiture qui est devant celle qui le précède ou prévoir le comportement imprévisible de celui dont on ne voit pas les yeux dans les rétroviseurs, est un motard mort. Alors, la sécurité routière pour les protéger, a rendu le port des gants obligatoire mais accepte qu'ils puissent circuler en short, tongs et T-Shirt ! Ou est le cohérence ?
    Alors oui quand je lis les monceaux d'insultes sur ce forum, chacun dans son clan: les voitures contre les vélos, les scooters contre les piétons ... Des associations défendant l'indéfendable (40MA ou LCVR) et tous les excès de la répression routière, ma colère monte et je ne sais pas à qui l'exprimer et l'expliquer. J'adore rouler en voiture, j'adore rouler en moto (je l'ai pourtant payé assez cher il y a 25 ans) mais la prolifération des limites de vitesse et la réduction à 80 est un leurre total et une déresponsabilisation totale du conducteur moyen. Par contre celui qui délibérément traverse un village à 150km/h se fiche totalement que la vitesse soit limitée à 60 ou 50 à 90 ou 80, surtout s'il est bourré et stone.
    La réduction de la vitesse sur route aurait-elle évité l'accident de car de Puissegin et ses 43 victimes? Ou le drame de Millas? Ou les douze portugais du fourgon de la RCEA? Ces victimes insupportables servent pourtant de prétexte aux mauvaises statistiques exposées par la mère Perrichon avec tout l'amalgame dont elle est capable...
    Enfin, lequel d'entre nous qui pensons détenir toutes les vérités sur la sécurité routière peut-il jurer avoir toujours un comportement exemplaire et qu'un soir f, fatigué par une journée de travail, imaginant son retour dans son foyer, il ne verra pas le motard qui arrivait, pourtant pas vite, à qui il va couper la route ...
    Je redoute ce moment et je regrette qu'un des maître mot de la sécurité routière ne soit pas VIGILANCE et EDUCATION ....
    • J'avais déjà un développement suffisamment long pour avoir à synthétiser...
      Je précise: rouler à 100 au lieu de 90 n'a jamais provoqué d'accident; C'est systématiquement une erreur de jugement ou de comportement par rapport à son environnent qui est à l'origine de l'accident. C'est aussi vrai pour celui qui grille un feu à 30 km/h. De même celui qui est quelque peu imbibé verra son jugement fortement diminué et ne percevra pas les situations dangereuses, ce qui est encore plus grave.
      Je ne suis pas non plus totalement angélique mais pour mes enfants comme pour mes élèves (j'ai aussi été enseignant), une sanction n'a aucun effet si la faute n'a pas été auparavant expliquée et comprise sinon on victimise les sanctionnés.
      Pour en revenir par exemple au sujet actuel: tous ceux délibérément circulent avec un éclairage défectueux doivent être sanctionnés mais expliquer à ceux qui circulent avec les antibrouillard l'effet désastreux que cela provoque notamment sur une visière de casque mouillée, donc éduquer ... Mais ni l'un ni l'autre ne sont fait actuellement ...
    • On ne va pas ouvrir un débat sur la pédagogie ... je voulais simplement dire qu'une sanction pour être efficace doit être expliquée et justifiée. C'est pas comme placer une limitation à 70 parce qu'il un a un radar automatique derrière ...
      Quand au gamin et au ballon, je constate moi aussi que vous détournez les propos par provocation donc pour vous répondre sur le même ton: il est clair que je parcours les rue dans l'espoir qu'un gamin déboule sans ballon pour gagner mes 1000 points et que j'ai même mis une insigne Mercedes sur mon capot comme viseur...
      C'est pourtant simple: toute situation anormale doit accroître la vigilance pour réduire le risque d'être surpris ... rien de plus tordu ...
      Sur ce j'abandonne ... autre chose à faire ...
    • Soit vous avez mal lu soit vous déformez sciemment mon propos ...Je n'ai jamais fait l'apologie ni de la vitesse ni de l'alcool ni présumé de mes capacités de surhomme. Pas besoin de m'exclure mais je partage aussi l'opinion de bien d'autres à votre égard ... Tchuss
    • Pierre Garagnon, je suis d'accord avec toi sur tous les points. On n'insiste jamais assez ni dans les écoles ni ailleurs que la sécurité c'est à 90% la prévision de ce qui peut arriver.
      Les 10% c'est pour dire que quand on se trouve dans une situation qui est dangereuse, il faut réfléchir à la manière de ne plus s'y mettre afin de réagir très vite et à bon escient la fois suivante pour l'éviter ou y remédier.
      Par exemple si on a raté de peu un piéton qui traversait derrière un bus sans même regarder au mépris du code, il faut décider qu'on roulera a priori plus précautionneusement en doublant un bus arrêté.
    • +1
      Merci, par exemple aussi: un ballon qui traverse la route est presque systématiquement suivi d'un enfant qui cours derrière, j'ai déjà le pied sur le frein avant de le voir, même je je roule vite !
    • Et bien ça fait plaisir de lire enfin des arguments et des idées. On aimerait voir ça plus souvent ici !
      On est tous d'accors pour dire que l'éducation est la base de la sécurité routière. Mais sans le bâton, la carotte ne sert à rien.
      Tout le monde est d'accord pour dire qu'aucune catégorie d'utilisateurs de la route est meilleure ou pire que les autres et je vous rejoins à 100% sur ce point : Il ne faut pas que cet endroit soit le "vaste défouloir des frustrations provoquées par ceux la-même qui défendent leur pré carré de liberté de faire n'importe quoi persuadés qu'ils sont les seuls à avoir le droit de circuler dans leur catégorie et que les autre sont tous des cons" sous prétexte qu'ils ont X années de permis et X kilomètres au compteur et qui jugent les personnes qui osent ne pas être d'accord avec eux du haut de leur arrogance.
      Alors non je ne pense pas que le 80 généralisé soit la mesure parfaite, loin de là. Mais la réalité c'est surtout qu'on ne sait pas si ce sera efficace. Ni les test menés en France ni les tests menés au Danemark n'ont pu permettre de conclure quoi que ce soit. L'affirmer d'un côté comme de l'autre est un mensonge. La conclusion danoise de la mise à 90 de 16 tronçons du réseau secondaire est la suivante : "The speed dispersion on the study sections has dropped by 0.1 km/h compared to the control road network. This is an insignificant drop, wich provides no basis for saying that is an affect on road safety. It is not possible to isolate the effect of the drop in speed distribution compared to road safety". La réalité c'est que tout ce qu'on sait c'est... qu'on ne sait pas. Alors attendons de voir.
      Mais c'est vrai qu'on s'est éloigné du sujet d'origine mais je n'y suis pour rien, c'est pas moi qui suis parti en quenouille sur des délires d’espionnage de la LCVR.
This reply was deleted.

Activité

"OUI, plus de 75 euros/mois pour nos 2 véhicules et impossible de faire autrement, je ne parle que du trajet travail, maison."
"B"
"b, c’est ce qu’on appelle Parking zone bleue, gratuit d’une durée généralement de 1h30, malheureusement assez rare, le payant se généralise un peu partout un impôt caché en quelques sorte"
"La réponse est "B""
"Bonsoir,
Oui, tout à fait !
L'automobiliste est devenu la poule aux œufs d'or, les différentes taxations en tous genres le prouve de jours en jours et, cela n'est pas prêt de s'arrêter.
Sauf si nous le voulons tous, mais là le rêve est permis...
Une…"
"Attention les disques des années 60 ne sont plus valables, aujourd’hui les disques n’indiquent que l’heure d’arrivée, et le temps est indiqué au sol ou sur panneau."
"B
Parfois, le panneau n'y est pas, et seules restes les marques au sol. C'est à dire les places de stationnement peintes en bleu (d'où le surnom de "zone bleue")."
"B

N'oubliez pas les zones rurales ;-)"
"B mais il ne doit plus rester beaucoup de disques de stationnement en service
le mien doit dater des années soixante , j'en prends bien soin"
"b) si on a le permis et que l’on ne sait pas ça c’est grave. Par contre c’est une espèce en voie de disparition, car le gratuit est de plus en plus rare. Ça aussi ça fait partie des nombreuses augmentations d’impôts cachées."
Qu'indique le panneau ci-dessus ?
a) Une zone de stationnement payant réglementé par horodateur
b) Une zone de stationnement gratuit réglementé par disque
c) Un parking en sous-terrain
Réponse au quiz du 13/09/2018 : réponse C. Le Préfet de la Haute…
"je vais vous renvoyer tous à vos chères études, diesel ou essence, c'est surtout une manne de taxes pour le fisc, et ils polluent tous, la solution, je radote, c'est l'hydrogène, çà ne rejète que de l'eau et çà peut se produire par électrolyse avec…"
Plus...
« 40 millions d'automobilistes » est une association d’intérêt général régie par la loi de 1901, active tant sur le plan national qu’européen. L’association est aujourd’hui le premier représentant national des automobilistes auprès des pouvoirs publics et du secteur économique de la route. www.40millionsdautomobilistes.com | Mentions légales | FAIRE UN DON