Publications de 40 millions d'automobilistes (475)

  • Dans moins d’un mois, le nouveau contrôle technique entrera en vigueur en France. Réputé plus rigoureux et plus coûteux, il est à l’origine de nombreuses craintes chez les automobilistes. Pour répondre à leurs questions, l’association "40 millions d’automobilistes"s’est rendue dans un centre de contrôle technique et a interrogé les professionnels du contrôle technique automobile.

    Pourquoi le contrôle technique se durcit-il ? Qu’est-ce que cela changera pour l’automobiliste ? Qu’est-ce que cette nouvelle défaillance dite "critique", qui empêchera le véhicule de circuler avant réparation ? Comment l’automobiliste peut-il se préparer au futur contrôle technique ? Autant de questions que se posent légitimement les automobilistes et que l’association "40 millions d’automobilistes" a soumises aux professionnels du contrôle technique.

    Le contrôle technique version 2018 est l’application d’une directive européenne qui a pour but de réduire le nombre de tués sur les routes. Elle est transposée aujourd’hui en France, mais elle a été votée il y a 4 ans ; elle entrera en vigueur le 20 mai 2018. Ce nouveau contrôle technique sera basé sur un référentiel plus précis, qui passera en revue 133 points de contrôle – contre 124 auparavant – et détaillera 610 défauts potentiels, dont 467 entrainant une contre-visite (contre 178 sur 411 jusqu’alors).

    À partir du 20 mai 2018, on verra apparaître une nouvelle défaillance, dite "critique" qui limitera le droit de l’automobiliste à rouler le jour-même, pour amener son véhicule en réparation. Mais il faut rassurer l’usager de la route : la défaillance critique ne touchera que 2 à 3% du parc roulant. Les défaillances critiques seront au nombre de 129 et concerneront exclusivement des défauts avec un aspect particulièrement dangereux pour l’usager (siège conducteur mal fixé, pneumatiques très usés, plaquettes et disques de freins usés, ouverture inopinée des portes…). De plus, une bonne partie d’entre elles sont visibles par l’automobiliste, qui pourra donc remédier au problème avant le rendez-vous du contrôle technique et ne risquera pas alors d’immobilisation du véhicule.

    Lire la suite...
  • Le groupe de travail du Sénat sur la sécurité routière publie aujourd’hui, jeudi 19 avril 2018, son rapport sur l’abaissement programmé de la limitation de vitesse à 80 km/h sur le réseau secondaire français. Après avoir auditionné tous les acteurs de la sécurité routière dont l’association "40 millions d’automobilistes", le Sénat s’exprime officiellement contre une mise en oeuvre de la mesure de manière uniforme sur toutes les routes nationales et départementales et demande une décision décentralisée au niveau des départements, plus aptes à estimer au cas par cas quelles routes pourraient réellement bénéficier d’un abaissement de la vitesse maximale autorisée. Les arguments du Sénat rejoignent ainsi ceux de "40 millions d’automobilistes", qui s’oppose depuis le début au projet gouvernemental et demande aujourd’hui au Président de la République d’accéder à leur demande.

    Pour consulter le communiqué de presse, cliquez ici.

    Lire la suite...
  • Le groupe de travail du Sénat sur la sécurité routière a publié son rapport sur l’abaissement programmé de la limitation de vitesse à 80 km/h sur le réseau secondaire français. Après avoir auditionné tous les acteurs de la sécurité routière dont l’association "40 millions d’automobilistes", le Sénat s’exprime officiellement contre une mise en œuvre de la mesure de manière uniforme sur toutes les routes nationales et départementales et demande une décision décentralisée au niveau des départements, plus aptes à estimer au cas par cas quelles routes pourraient réellement bénéficier d’un abaissement de la vitesse maximale autorisée. Les arguments du Sénat rejoignent ainsi ceux de "40 millions d’automobilistes", qui s’oppose depuis le début au projet gouvernemental et demande aujourd’hui au Président de la République d’accéder à leur demande.

    Une mesure contraire aux besoins de mobilité des Français

    À l’issue de deux mois d’auditions, de recherches et de consultation publique, un groupe de sénateurs réunis autour de Michel Raison (Haute-Saône), Jean-Luc Fichet (Finistère) et Michèle Vullien(Rhône) sont parvenus à la conclusion selon laquelle l’abaissement généralisé de la limitation de vitesse sur l’ensemble des routes secondaires était socialement inacceptable et inutile en termes d’amélioration de la sécurité routière.

    À l’instar de "40 millions d’automobilistes", qui recueille depuis des années l’opinion des usagers de la route et réalise des études sur les véritables facteurs d’accidentalité routière, le Sénat a jugé que la mesure prise arbitrairement par le Gouvernement le 9 janvier dernier était contraire aux besoins de mobilité des Français – en particulier ceux résidant en zone rurale – et que les conséquences néfastes engendrées par la mesure – si elle était appliquée en l’état – seraient disproportionnées au regard des bénéfices que l’on peut raisonnablement en attendre en termes de réduction de la mortalité routière.

    Les sénateurs demandent du cas par cas

    Si les sénateurs ne nient pas l’intérêt relatif d’un abaissement de la limitation de vitesse pour réduire le risque d’accident, ils estiment qu’il est impératif, pour une bonne compréhension et une meilleure acceptabilité de la mesure, qu’elle soit mise en place au cas par cas, uniquement sur les routes jugées les plus dangereuses par les autorités les plus compétentes en la matière, à savoir les conseils départementaux. On rappellera à ce sujet que ceux-ci ont déjà la possibilité d’abaisser ponctuellement la limitation de vitesse à 70 km/h.

    Pour "40 millions d'automobilistes", c’est typiquement le genre de mesure qu’il est nécessaire de décentraliser pour qu’elle soit appliquée de façon la plus pragmatique possible. Car qui mieux que le gestionnaire de voirie – en l’occurrence le conseil départemental pour les routes départementales – connaît le réseau routier dont il a la charge et est à même de l’aménager de manière cohérente ? L'association enjoint aujourd’hui Emmanuel Macron à entendre la colère des automobilistes, qui sont très majoritairement opposés à une généralisation des 80 km/h, et la voix des sénateurs, qui sont des élus locaux raisonnables et pragmatiques. La solution qu’ils proposent est la seule qui permette une mesure équilibrée et acceptable par tous.

    Lire la suite...
  • "40 millions d’automobilistes", première association nationale de défense de l’intérêt général des automobilistes, et la Fédération française des Motards en Colère, représentant des usagers de deux et trois roues motorisés, unissent leurs forces pour lutter contre l’abaissement à 80 km/h de la limitation de vitesse sur les routes secondaires. Les usagers de la route sont appelés à manifester partout en France ce weekend, samedi 14 et dimanche 15 avril 2018.

    Pour consulter le communiqué de presse, cliquez ici.

    Lire la suite...
  • Aujourd’hui, jeudi 12 avril 2018, le Président de la République, Emmanuel Macron, se rendra à Berd’huis dans l’Orne pour s’exprimer devant les Français dans le journal de 13h de TF1. L’un des sujets évoqués durant l’entretien sera sur le projet d’abaissement de la limitation de vitesse à 80 km/h. C’est pourquoi, une équipe de l’association "40 millions d’automobilistes" se rend dès ce matin à Berd’huis pour dire NON à la généralisation du 80 km/h.

    Pour consulter le communiqué de presse, cliquez ici.

    Lire la suite...
  •  

    [Mis à jour le 10/04/2018]

    Afin de lutter contre l'entrée en vigueur des 80km/h prévue par le Gouvernement dès le 1er juillet 2018, l'association "40 millions d'automobilistes" et la Fédération française des Motards en colère s'associent pour une grande manifestation nationale les 14 et 15 avril 2018.

    Plusieurs points de rassemblements sont prévus dans toute la France ce week-end : seule une mobilisation massive pourra nous permettre d'être entendus !

    CONSIGNES DE SÉCURITÉ À L'ATTENTION DES AUTOMOBILISTES

    Pour les manifestations en cortège de véhicules, merci de respecter impérativement les règles de sécurité ci-après :

    • Circuler avec les feux de détresse
    • Partir en convoi derrière les motards
    • Se déplacer sur une seule voie (la plus à droite), de façon à laisser circuler le Service d'Ordre.

    Une affichette à imprimer et à apposer dans votre véhicule est à votre disposition pour marquer votre présence à la manifestation : pour la télécharger, cliquez ici.

    RENDEZ-VOUS DU SAMEDI 14 AVRIL 2018

    POUR L'AIN (01)


    RDV 10h30 à la sous-préfecture de Gex


    RDV 13h à la sous-préfecture de Nantua


    RDV 14h préfecture de Bourg en Bresse

    POUR L'AISNE (02)

    
RDV 8h45 au magasin moto AXXE à Laon


    RDV 09h45 à la station Leclerc (route de Laon) à Saint-Quentin

    
RDV 13h place de la gare à Montreuil pour rejoindre les manifestations des départements 02, 08, 51, 59, 60, 62, 80 au Touquet

    POUR L'ALLIER (03)

    
RDV 11h20 parking du stade d’Aragon à Vichy

    
RDV 11h35 champ de foire de Gannat

    
RDV 11h50 parking de l’aire des vérités St Victor à Montluçon

    
RDV 12h15 parking Intermarché la Madeleine à Moulins


    Regroupement 12h45 à Ygrande

    POUR LES ALPES-DE-HAUTE-PROVENCE (04)

    RDV 10h place de la mairie à Sisteron


    RDV 11h parking de covoiturage de Manosque

    
RDV à 14h parking de l’Arena, 1955 rue Claude Nicolas Ledoux, Aix-en-Provence

    POUR LES ALPES MARITIMES (06)

    
RDV 9h30 à la préfecture de Nice


    RDV 10h30 au parking de covoiturage face à Decathlon/Boulanger (à la sortie 41 de l’A8) à Mandelieu pour rejoindre Aix-en-Provence

    POUR LES ARDENNES (08)

    RDV à 14h au parc des Expositions rue de la Vieille Meuse à Charleville-Mézières

    POUR L'AUBE (10)

    RDV 14h au parking des Halles à Bar-sur-Seine

    RDV 16h à proximité du péage de Saint-Thibault (entre la brasserie de l’horloge et l’usine Royal Moto)

    POUR L'AUDE (11)


    RDV 9h chez Moto AXXE à Narbonne pour rejoindre la manifestation à Aix-en-Provence


    RDV 11h au relais des Cheminières à Castelnaudary pour rejoindre la manifestation à Toulouse

    POUR L'AVEYRON (12)


    RDV 11h au parking Saint-Eloi, Drive Leclerc à Rodez


    RDV 11h30 sur la RN88 aux silos de Baraqueville pour rejoindre la manifestation à Toulouse

    POUR LES BOUCHES-DU-RHÔNE (13)

    
RDV 14h parking de l’Arena, 1955 rue Claude Nicolas Ledoux, Aix-en-Provence

    POUR LE CALVADOS (14)

    RDV 9h30 place Saint Sauveur à Caen pour rejoindre la manifestation à Flers

    POUR LA CHARENTE (16)


    13h30 Espace 3000 à Cognac

    POUR LA CHARENTE-MARITIME (17)


    Accueil dès 11h sur le parking Belvédère à la Rochelle (food truck sur place). Départ à 14h.

    POUR LE CHER (18)

    RDV 10h00 parking du stade La Berrichone à Chateauroux

    RDV 14h30 Le Prado à Bourges

    POUR LA CORSE DU SUD (2A)

    
RDV 13h rond-point de l’aéroport à Ajaccio

    POUR LA CÔTE-D'OR (21)

    RDV 13h30 parking de gros de Dijon (près d’Ikea)

    POUR LES CÔTES-D'ARMOR (22)


    RDV 14h à l’aéroport de Trémuson

    POUR LE DOUBS (25)

    RDV 12h à l’espace multicuturel Pourny à Pontarlier

    Rassemblement à Montbéliard à 13h, parking rue des Vosges pour une manif dans Montbéliard avant de rejoindre Belfort par la A36

    POUR L'EURE (27)

    
RDV 8h30 sur le parking de l’ancien E.Leclerc de Caër à Evreux


    RDV 9h30 sur le parking routier "Le relais de Dampierre" sur la N12 au lieu-dit "Le Gerier"


    RDV 10h au rond-point piste de lavage d’Intermarché de Verneuil


    RDV 10h30 au rond-point sortie "L’aigle" du croisement D926/D926A/D3 à "L’Aigle"


    RDV 12h au parking Carrefour d’Argentan pour rejoindre la manifestation à Flers

    POUR L'EURE-ET-LOIR (28)


    RDV avancé à 9h00 au lieu de 10h30 sur le parking du Géant à Lucé pour rejoindre la manifestation à Flers

    POUR LE FINISTÈRE (29)


    RDV 13h30 parc de chaînes à Brest

    POUR LA HAUTE-GARONNE (31)


    RDV 14h au parking routier, avenue de Fondeyre, à Toulouse

    POUR LE GERS (32)

    RDV 12h chez Dafy à Auch

    RDV 12h parking IGG au 1er rond-point à l’entrée d’Isle-Jourdain

    POUR LA GIRONDE (33)


    RDV 13h30 au niveau du toboggan boulevard Aliénor d’Aquitaine à Bordeaux

    POUR L'HÉRAULT (34)


    RDV 9h Zone de Rieucoulon à St Jean de Védas


    RDV 13h devant Dafy moto à Villeneuve les Béziers

    POUR L'ILLE-ET-VILAINE (35)


    RDV à 11h sur le parking Prevalaye à Rennes. Départ à 12h

    POUR L'INDRE-ET-LOIRE (37)


    RDV 13h30 rue de la Brosse à Chateauneuf-sur-Loire


    RDV 13h30 parking Seb Moto à Meung sur Loire pour rejoindre la manifestation à Orléans


    VOITURES : RDV parking Babou à Saran

    POUR L'ISÈRE (38)


    RDV 14h place de Verdun à Grenoble

    POUR LE JURA (39)


    RDV à 9h45 square du 8 mai 45 à Lons-le-Saunier. Départ à 10h


    RDV à 10h45 à l’aquaparc Isis à Dole pour un départ à 11h30

    POUR LES LANDES (40)

    RDV 10h aux Arènes à Mont-de-Marsan

    POUR LA LOIRE (42)

    RDV 13h parking Auchan Villars (Saint-Etienne) pour rejoindre Roanne

    RDV 14h30 Esplanade des Mariniers, parking entre le quai de l’île et quai Cdt Lherminier à Roanne

    POUR LA HAUTE-LOIRE (43)


    RDV 14h parking du Smart cabaret à Brives-Charensac

    POUR LA LOIRE-ATLANTIQUE (44)


    RDV 14h rue Gaetan Rondeau (quartier Beaulieu, Conservatoire de Musique, CPAM, Urssaf...) à Nantes

    POUR LE LOIRET (45)


    RDV 13h30 rue de la Brosse à Chateauneuf-sur-Loire


    RDV 13h30 parking Seb Moto à Meung sur Loire pour rejoindre la manifestation à Orléans


    VOITURES : RDV parking Babou à Saran

    POUR LA LOZÈRE (48)

    
RDV 14h parking du Smart cabaret à Brives-Charensac

    POUR LE MAINE-ET-LOIRE (49)


    RDV 14h rue du Patis à Saint Barthélémy d’Anjou

    POUR LA MANCHE (50)

    
RDV 8h30 station Leclerc de Bayeux


    RDV 10h à Cherbourg


    RDV 12h sur le parking de covoiturage de Saint-Lô pour aller vers Vire puis Flers

    POUR LA MARNE (51)


    RDV 6h15 station Total de Récy à Montreuil pour rejoindre la manifestation de la FFMC 61 à Flers

    RDV 7h15 au carrefour de Tinqueux (Reims)

    RDV 13h à la gare de Montreuil-sur-Mer, pour rejoindre Le Touquet

    POUR LA HAUTE-MARNE (52)

    RDV 13h30 à la Préfecture de Chaumont

    POUR LA MAYENNE (53)

    
Rejoignent la manifestation à Flers

    POUR LA MEURTHE-ET-MOSELLE (54)

    RDV 13h parc des expositions de Nancy-Vandoeuvre

    POUR LE MORBIHAN (56)

    
RDV 14h à l’aéroport de Trémuson

    POUR LA MOSELLE (57)

    
RDV 14h au parc des expositions Metz-Grugy à Metz

    POUR LA NIÈVRE (58)


    RDV 13h30 rue de la Brosse à Chateauneuf-sur-Loire


    RDV 13h30 parking Seb Moto à Meung sur Loire pour rejoindre la manifestation à Orléans


    VOITURES : RDV parking Babou à Saran

    POUR LE NORD (59)


    RDV 9h restaurant Rendez-vous du marché, 1ère avenue, Lomme


    RDV 10h parking covoiturage 887 rue de l’Haeghe Doome à Meteren


    RDV 10h30 gare d’Ebblinghem

    
RDV 13h à la gare de Montreuil-sur-Mer, pour rejoindre Le Touquet

    POUR L'OISE (60)


    RDV 8h30 à l’aire de covoiturage de Moyvilliers pour rejoindre la manifestation au Touquet


    RDV 13h à la gare de Montreuil-sur-Mer, pour rejoindre Le Touquet

    POUR L'ORNE (61)


    RDV 13h Parking de la Mairie à Flers (cf Eure-et-Loir-28)


    14h Manifestation à pied en ville

    
15h30 Manifestation routière

    POUR LE PAS-DE-CALAIS (62)


    RDV 8h30 au parking delerue moto à Billy Montigny,


    RDV 9h30 au parking Auchan à Arras,


    RDV 10h30 à la brasserie Legris à Tincques,


    RDV 11h30 à la marie du Percq,


    RDV 13h à la gare de Montreuil-sur-Mer, pour rejoindre Le Touquet

    POUR LE PUY-DE-DÔME (63)

    
RDV 14h place du 1er mai à Clermont-Ferrand

    POUR LES PYRÉNÉES-ATLANTIQUES (64)

    
RDV 14h30 au parking de la salle Iraty à Biarritz

    POUR LES PYRÉNÉES-ORIENTALES (66)

    RDV 8h30 parking de la station service Carrefour Claira (Perpignan Nord) pour rejoindre Aix-en-Provence

    POUR LE BAS-RHIN (67)


    RDV 14h au Mille Club, ZI Brumath à Bernolsheim

    POUR LE HAUT-RHIN (68)

    
RDV 14h gare de Mulhouse-Nord à Mulhouse

    POUR LE RHÔNE (69)

    
RDV à 13h, 20 quai Gailleton (sens Nord-Sud) à Lyon

    POUR LA HAUTE-SAÔNE (70)

    RDV à 12h30 sur le parking Noz de l’avenue maréchal Juin à Lure pour rejoindre Belfort

    POUR LA SAÔNE-ET-LOIRE (71)

    RDV à 14H - Station AS24 Sortie Lux en direction de Varennes Le Grand.

    POUR LA SARTHE (72)


    RDV 9h face Calberson ZIS au Mans pour opération escargot jusqu’à Alençon puis Flers

    POUR LA SAVOIE (73)

    RDV 10h parking Chamnord (à côté du MacDo) à Chambéry

    Convoi sur Autoroute A43 pour jonction avec le cortège du 74 à l’Isle d’Abeau.

    POUR LA HAUTE-SAVOIE (74)

    RDV 8h parking de la station service Auchan à Epagny

    POUR LA SEINE-MARITIME (76)


    Rejoint la manifestation à Flers

    POUR LES DEUX-SÈVRES (79)


    RDV 14h à L'Acclameur à Niort.

    POUR LA SOMME (80)


    RDV 11h Zone d’Activités "aux Bornes du temps", sortie nord à Amiens pour rejoindre le Touquet

    RDV 13h à la gare de Montreuil-sur-Mer, pour rejoindre Le Touquet

    POUR LE TARN (81)


    RDV 14h au parking routier, avenue de Fondeyre, à Toulouse

    POUR LE VAR (83)


    RDV 11h30 avenue Adjudant-chef Marie-Louis Broquier à Brignoles


    RDV 12h30 aire de Cambarette sur autoroute A8

    POUR LE VAUCLUSE (84)

    RDV 12h devant la Préfecture à Avignon

    RDV 12h30 au parking de Verdun à Cavaillon

    RDV 13h au parking de la cave vinicole à Lambesc pour rejoindre la manifestation à Aix-en-Provence

    POUR LA VENDÉE (85)

    Appelle à rejoindre les manifestations à La Rochelle (17) ou à Niort (79)

    POUR LA VIENNE (86)


    RDV 14h au parc des Expositions de Poitiers

    POUR LES VOSGES (88)


    RDV 8h30 parking du cimetière à Epinal pour rejoindre Belfort.

    POUR L'YONNE (89)

    
RDV 13h30 au parking de la Noue à Auxerre

    POUR LE TERRITOIRE DE BELFORT (90)

    
RDV 14h sur la place de l’arsenal à Belfort

    POUR L’ESSONNE (91)

    RDV 14h avenue de la Division Leclerc à Longpont-sur-Orge

    POUR LA GUYANE (973)

    RDV 9h au Family Plaza à Cayenne

    RENDEZ-VOUS DU DIMANCHE 15 AVRIL 2018

    POUR LA DORDOGNE (24)


    RDV 13h Espace Badinter à Périgueux

    POUR PARIS/ÎLE-DE-FRANCE

    
RDV 14h esplanade du château de Vincennes


    RDV 12h sur le parking de Carrefour à Pontault-Combault


    RDV 14h sur la parking du Pacha Club de Louveciennes

    RDV 13h parking de la préfecture à Evry

    RDV 13h30 devant Horizon Moto à Saint-Ouen-l’Aumone

    Lire la suite...
  • Les cas d’arnaque liés à l’achat/vente ou à la réparation automobile sont nombreux : l'association "40 millions d’automobilistes" reçoit des appels de plus en plus nombreux de personnes victimes de vices-cachés, de fraudes au compteur kilométrique ou encore de réparations automobiles mal effectuées. Ainsi, pour mieux informer les automobilistes sur les arnaques les plus courantes et les aider à se défendre, "40 millions d’automobilistes", avec l’aide d’Experveo, service d’expertise automobile, met en ligne le site Internet : www.stoparnaqueauto.com.

    Les automobilistes de plus en plus victimes de la malhonnêteté de certains professionnels ou particuliers

    Au début du mois de mars 2018, la presse locale charentaise se faisait l’écho d’une décision de justice mettant fin à une arnaque qui durait depuis des années : le dirigeant d’une société d’achat/vente automobile vendait des véhicules (voitures particulières, de luxe, camping-cars…), encaissait les milliers d’euros associés… et ne livrait jamais lesdits véhicules.

    Malheureusement, ce genre d’escroquerie est aujourd’hui monnaie courante et les petites arnaques dont peut être victime chaque automobiliste ne cessent de se répandre, constate "40 millions d’automobilistes". C’est donc pour aider les automobilistes à identifier les situations douteuses et à se défendre en cas de litige que l'association a pris l’initiative de créer ce site Internet.

    www.stoparnaqueauto.com

    Pour chaque type d’arnaque identifiée dans le domaine automobile, le site Internet www.stoparnaqueauto.com propose donc une fiche pratique descriptive s’appuyant sur les textes de loi en vigueur, ainsi que la solution d’un expert automobile, pour faire constater officiellement l’arnaque et entamer un recours amiable ou judiciaire.

    L’internaute a également la possibilité, s’il souhaite davantage de conseils ou si sa situation nécessite l’intervention d’un expert, d’être recontacté gratuitement par un expert automobile d’Experveo, grâce à un formulaire spécifique sur la page d’accueil du site.

    Lire la suite...
  • Les cas d’arnaque liés à l’achat/vente ou à la réparation automobile fleurissent dans les média : véhicules vendus jamais livrés, remise sur le marché d’épaves, vices cachés… Les automobilistes sont de plus en plus victimes de la malhonnêteté de certains professionnels ou particuliers. Aujourd’hui, mardi 20 mars 2018, pour mieux informer les automobilistes sur les arnaques les plus courantes et les aider à se défendre, l’association "40 millions d’automobilistes", avec l’aide d’Experveo, service d’expertise automobile, met en ligne un site Internet : www.stoparnaqueauto.com.

    Pour consulter le communiqué de presse, cliquez ici.

    Lire la suite...
  • Aujourd’hui, mardi 06 mardi 2018, l’association "40 millions d’automobilistes" sera auditionnée par le groupe de travail sur la sécurité routière du Sénat, dans le cadre de la généralisation de l’abaissement de 90 à 80 km/h de la limitation de vitesse.

    Face au refus de concertation et au silence qui entoure la prise de décision gouvernementale de la mesure de généralisation des 80 km/h, le Sénat a créé un groupe de travail sur la sécurité routière et entrepris d’auditionner les principaux acteurs en la matière. C’est à ce titre que "40 millions d’automobilistes", première association de défense des automobilistes reconnue d’intérêt général, sera reçue aujourd’hui à partir de 15h30 par la sénatrice Michèle Vullien et les sénateurs Jean-Luc Fichet et Michel Raison.

    Lors de cette audition, l'association s'attachera à démontrer, comme elle l'a fait à maintes reprises ces derniers mois, qu’une limitation de vitesse abaissée n’a pas d’intérêt en termes de réduction de l’accidentalité routière, d’abord parce qu’une telle mesure n’agit pas sur les principales causes de mortalité sur la route – qui sont l’alcoolémie et les stupéfiants au volant – et parce qu’il existe de nombreux exemples, en France comme à l’étranger, qui contredisent le modèle mathématique qui voudrait que "1% de réduction de la vitesse moyenne permette une réduction de 4% de la mortalité routière", seul et unique argument avancé par le Gouvernement pour justifier cette décision d’abaissement de la vitesse.

    "40 millions d'automobilistes" ne manquera pas également de souligner le fait que cette baisse de la vitesse maximale autorisée provoquera sans aucun doute une forte augmentation du nombre d’amendes-radars et représente donc un surplus de recettes pour l’État estimé à près de 340 millions d’euros ! Cela nourrit évidemment le sentiment de ras-le-bol généralisé dirigé contre la politique ultra-répressive mise en oeuvre par le Gouvernement depuis des années, alors même que toute politique de sécurité routière devrait emporter l’adhésion de l’ensemble des usagers de la route.

    >>> Consulter l’argumentaire qui sera développé par l’association au cours de l’audition <<<

    Lire la suite...
  • Aujourd’hui, mardi 06 mardi 2018, l’association "40 millions d’automobilistes" sera auditionnée par le groupe de travail sur la sécurité routière du Sénat, dans le cadre de la généralisation de l’abaissement de 90 à 80 km/h de la limitation de vitesse. À cette occasion, l’association rappellera notamment que le rôle de la vitesse dans la survenue des accidents de la route est largement surestimé, que d’autres mesures permettraient d’agir plus efficacement sur l’accidentalité, et que les conséquences d’une limitation de vitesse à 80 km/h peuvent être dramatiques à la fois sur la mobilité et la sécurité routières et sur la vie économique et sociale des territoires concernés.

    Pour consulter le communiqué de presse, cliquez ici.

    Lire la suite...
  • Le député (LR) de l’Orne Jérôme Nury et 53 députés cosignataires ont déposé à l’Assemblée nationale une proposition de loi visant à donner aux maires et aux conseils départementaux le pouvoir d’adapter à la hausse les limitations de vitesse imposées par décret ministériel. Autrement-dit, dans le cas où la mesure d’abaissement généralisé de la vitesse à 80 km/h viendrait à être appliquée, les autorités locales auraient la possibilité de maintenir la vitesse maximale autorisée à 90 km/h là où elles estiment que les 80 km/h ne sont pas justifiés en matière de sécurité routière. L’association "40 millions d’automobilistes" soutient cette proposition de loi.

    L'Assemblée nationale risposte avec une proposition de loi

    Le 9 janvier dernier, le Premier ministre Édouard Philippe a annoncé l’abaissement généralisé de la limitation de vitesse de 90 à 80 km/h sur près de 400000 kilomètres de routes du réseau secondaire à partir du 1er juillet 2018.

    Depuis, de très nombreuses voix s’élèvent pour s’opposer à la mesure, parmi lesquelles les associations "40 millions d’automobilistes" et la Fédération française des Motards en Colère, le Sénat, et les élus de l’Assemblée nationale, qui ripostent aujourd’hui au passage en force du Gouvernement et à son refus de concertation par le dépôt d’une proposition de loi qui pourrait, si elle était adoptée, contrecarrer légalement les plans de la Sécurité routière.

    L’exposé des motifs de la proposition de loi n°691 rappelle que dans une grande partie des territoires ruraux, la voiture individuelle reste le seul moyen de transport efficace pour les déplacements du quotidien, aussi bien personnels que professionnels.

    Pour "40 millions d'automobilistes", abaisser la vitesse maximale autorisée sur le seul réseau routier gratuit du territoire est de nature à nuire profondément à l’efficacité des déplacements, des échanges – notamment de services et commerciaux – et donc à l’économie et à l’attractivité de ces régions, déjà souvent enclavées.

    C’est donc pour préserver la performance du réseau routier secondaire, vitale pour ces territoires, que les députés cosignataires de la proposition de loi envisagent de donner le pouvoir aux maires et présidents des conseils départementaux d’adapter à la hausse la limitation de vitesse sur les routes nationales et départementales.

    Une adaptation ponctuelle, en fonction de l’infrastructure et de critères locaux, de la vitesse maximale autorisée était en effet déjà possible, mais uniquement pour prescrire une vitesse inférieure à la vitesse par défaut. La proposition de loi permettrait donc de renforcer ce pouvoir d’adaptation en rendant possible une hausse de la limitation de vitesse – en fait de maintenir une vitesse à 90 km/h – lorsque l’autorité compétente estime qu’une vitesse à 80 km/h n’aura pas d’impact positif sur la sécurité routière.

    Lire la suite...
  • Mercredi 21 février 2018, le député (LR) de l’Orne Jérôme Nury et 53 députés cosignataires ont déposé à l’Assemblée nationale une proposition de loi visant à donner aux maires et aux conseils départementaux le pouvoir d’adapter à la hausse les limitations de vitesse imposées par décret ministériel. Autrement-dit, dans le cas où la mesure d’abaissement généralisé de la vitesse à 80 km/h viendrait à être appliquée, les autorités locales auraient la possibilité de maintenir la vitesse maximale autorisée à 90 km/h là où elles estiment que les 80 km/h ne sont pas justifiés en matière de sécurité routière. L’association "40 millions d’automobilistes" soutient cette proposition de loi.

    Pour consulter le communiqué de presse, cliquez ici.

    Lire la suite...
  • Mercredi 21 février 2018, le Tribunal administratif de Paris a annulé la décision de la mairie de Paris de fermer à la circulation des véhicules motorisés les voies sur berge de la rive droite de la Seine. Une première victoire pour l’association "40 millions d’automobilistes" et tous les usagers de la route parisiens et franciliens dont la mobilité était mise à mal depuis l’entrée en vigueur de cette mesure en septembre 2016, qui espèrent maintenant que ces axes de circulation seront très rapidement rouverts.

    Des insuffisances concernant les effets du projet

    Le Tribunal administratif de Paris, saisi à maintes reprises et par divers organismes dénonçant la fermeture injustifiée des voies sur berge et les effets néfastes associés, a finalement suivi l’avis rendu par le rapporteur public début février : la Cour a en effet considéré que l’étude d’impact du projet réalisée par la Mairie de Paris qui avait servi de base à la piétonisation des voies sur berge de la rive droite contenait "des inexactitudes, des omissions et des insuffisances concernant les effets du projet sur la circulation automobile".

    Comme l’association "40 millions d’automobilistes" le dénonce depuis le début, le Tribunal a reconnu que les résultats des études fournis par la Mairie de Paris étaient erronés et ne permettaient pas d’évaluer une prétendue diminution des émissions de polluants atmosphériques et des nuisances sonores, principaux arguments avancés par la Municipalité pour justifier l’interdiction de circulation sur ces axes. En outre, l’usage démontre les effets néfastes de cette mesure dans tous ces domaines.

    Une première victoire pour les usagers

    Cette annulation de l’arrêté municipal prononçant l’interdiction de circulation des véhicules motorisés sur 3,3 kilomètres d’axes routiers de la rive droite est une première victoire pour l’association "40 millions d’automobilistes" , qui bataille fermement depuis des mois pour que les méthodes de la maire de Paris Anne Hidalgo soient reconnues comme arbitraires et abusives.

    En effet, en plus de ses prises de position incisives et de ses interventions média portant haut et fort l’opposition massive des Franciliens contre ce projet, l’association avait mis en place plusieurs actions pour que les usagers de la route parisiens et franciliens puissent jouir pleinement de leur droit à la mobilité, de la pétition "Non à la fermeture des voies sur berges" à l'action "Dis-le à Anne", en passant par le Grand Référendum pour la mobilité en Île-de-France, la pétition "Voies sur berge pour tous" et l'appel à soutien aux élus parisiens.

    Pour "40 millions d’automobilistes", cette décision de justice est la seule issue juste et logique qui pouvait être donnée au dossier des voies sur berge ; il était impensable que l’on permette plus longtemps à Anne Hidalgo de mettre en œuvre toutes sortes de mesures plus aberrantes les unes que les autres, un nom d’une utopie écologiste mal orientée. L’association espère désormais que la circulation automobile sera rétablie au plus vite sur ces axes éminemment structurants que sont les voies sur berge de la rive droite.

    Lire la suite...
  • Aujourd’hui, mercredi 21 février 2018, le Tribunal administratif de Paris a annulé la décision de la mairie de Paris de fermer à la circulation des véhicules motorisés les voies sur berge de la rive droite de la Seine. Une première victoire pour l’association "40 millions d’automobilistes" et tous les usagers de la route parisiens et franciliens dont la mobilité était mise à mal depuis l’entrée en vigueur de cette mesure en septembre 2016, qui espèrent maintenant que ces axes de circulation seront très rapidement rouverts.

    Pour consulter le communiqué, cliquez ici.

    Lire la suite...
  •  

    "40 millions d'automobilistes" révèle le bilan de l'expérimentation des 80km/h

    Le projet a nourri les débats pendant des années et le bilan de l’expérimentation de la baisse de la limitation de vitesse à 80km/h devait permettre de statuer objectivement sur la légitimité et l’efficacité de cette mesure ; pourtant, malgré les demandes multiples formulées à la fois par les associations impliquées dans la sécurité des routes et les élus locaux, le Gouvernement a toujours refusé de communiquer les données d’accidentalité recueillies au cours de l’expérimentation, d’abord en observant un mutisme suspect, puis en prétendant que l’expérimentation était "non-concluante" sans en apporter les preuves chiffrées, et enfin en formulant des promesses à ce jour non-tenues.

    Face au refus persistant du Gouvernement d’Édouard Philippe de fournir ces données, l’association "40 millions d’automobilistes" a entrepris de réaliser elle-même le recensement des accidents survenus sur les routes de l’expérimentation et publie le premier bilan de l'expérimentation des 80km/h : l’accidentalité relevée grâce aux Bulletins d’Analyse des Accidents corporels de la circulation des années 2015 et 2016 révèle que la baisse de la limitation de vitesse à 80km/h n’a pas permis de réduire le nombre d’accidents – et plus particulièrement le nombre d’accidents mortels – sur les tronçons concernés au cours des 18 premiers mois de l’expérimentation. Sur certaines portions, l’accidentalité est même repartie à la hausse avec la mise en œuvre de l’expérimentation.

    40 millions d'électeurs contre les 80km/h !

    À l’aune de ces nouveaux éléments, "40 millions d’automobilistes" demande au Gouvernement de renoncer à la mesure de généralisation des 80km/h et lance la manifestation démocratique "40 millions d’automobilistes, 40 millions d’électeurs".

    L’association appelle donc tous les usagers de la route opposés aux 80km/h à se mobiliser, avec l’opération « 40 millions d’automobilistes, 40 millions d’électeurs ».

    L’association demande donc aux usagers de télécharger sur le site Internet www.40millionsdelecteurs.com la carte d’électeur factice qu’elle a créée et de l’envoyer symboliquement au Président de la République pour marquer leur désaccord avec sa politique de sécurité et, plus largement, pour refuser un système où l’opinion des citoyens n’est pas prise en compte.

    Guide de participation à la manifestation démocratique

    1. Télécharger gratuitement la carte d’électeur factice sur www.40millionsdelecteurs.com ;
    2. Imprimer les deux côtés de la carte d’électeur ;
    3. Adresser le courrier sans l’affranchir à :

    Emmanuel MACRON, Président de la République (personnel), Palais de l’Élysée, 55 rue du Faubourg Saint-Honoré, 75008 PARIS

    Lire la suite...
  • "40 millions d’automobilistes" publie donc le premier bilan de l’expérimentation des 80km/h. L’accidentalité relevée grâce aux fichiers BAAC (Bulletin d’Analyse des Accidents corporels de la circulation) des années 2015 et 2016 révèle que la baisse de la limitation de vitesse n’a pas permis de réduire la mortalité routière sur les tronçons concernés au cours des 18 premiers mois de l’expérimentation. À l’aune de ces nouveaux éléments, l’association "40 millions d’automobilistes" demande au Gouvernement de renoncer à la mesure de généralisation des 80km/h et lance la manifestation démocratique "40 millions d’automobilistes, 40 millions d’électeurs".

    Pour consulter le communiqué de presse, cliquez ici.

    Lire la suite...
  • Pour la deuxième année consécutive, à l’occasion de la tenue du salon Rétro' Mobile qui se tiendra du 07 au 11 février 2018 au Parc des Expositions de Paris – Porte de Versailles, l’association "40 millions d’automobilistes" publie aujourd’hui, lundi 05 février 2018, le palmarès des 10 véhicules de collection les plus convoités par les amateurs de belles carrosseries, réalisé grâce aux données du réseau Classic Expert, filiale de BCA Expertise, spécialisé dans l’univers des voitures anciennes.

    Pour consulter le dossier de presse, cliquez ici.

    Lire la suite...
  • Pour la deuxième année consécutive, à l’occasion de la tenue du salon Rétro' Mobile qui se tiendra du 07 au 11 février 2018 au Parc des Expositions de Paris – Porte de Versailles, l’association "40 millions d’automobilistes" publie aujourd’hui, lundi 05 février 2018, le palmarès des 10 véhicules de collection les plus convoités par les amateurs de belles carrosseries, réalisé grâce aux données du réseau Classic Expert, filiale de BCA Expertise, spécialisé dans l’univers des voitures anciennes.

    1. La Citroën 2CV
    2. La Ford Mustang (jusqu'à 1973)
    3. L'Austin Mini
    4. La Volkswagen Cox (berline)
    5. La Citroën Méhari
    6. La Porsche 911
    7. La Citroën DS (berline)
    8. La Volkswagen Combi
    9. La Triumph TR6
    10. L'Alpine A110 (hors véhicule de compétition)

    Le marché de la voiture de collection reste très dynamique en France. Voitures d’exception comme véhicules témoignant du quotidien des générations passées, les véhicules de collection font partie d’un patrimoine qui fascine et rassemble aujourd’hui plus de 800 000 passionnés.

    Pour les voitures "d’exception", les prix évoluent en fonction de la provenance et de l’état du véhicule ; un historique précis, une restauration parfaite ou, mieux, un excellent état d’origine orienteront à la hausse la valeur de la voiture sur le marché de la collection.

    Pour les prix plus abordables, notons que les populaires d’après-guerre se portent très bien – mode du "vintage" oblige –, de même que les roadsters anglais et les sportives des années 1980. Le marché des utilitaires et des deux-roues de collection est également en plein essor !

    Lire la suite...
  • L’association "40 millions d’automobilistes" salue avec optimisme le bilan de la mortalité routière 2017. Rendu public aujourd’hui avec près d’un mois de retard, il fait état d’une baisse de 1,2% de la mortalité routière sur les routes françaises. Incontestablement, cette baisse marque la fin d’un cycle de hausse et constitue une preuve irréfutable de la non-nécessité de l’abaissement de la limitation de vitesse à 80 km/h sur le réseau secondaire.

    Pour consulter le communiqué de presse, cliquez ici.

    Lire la suite...
    • Balises :
  • "40 millions d’automobilistes", première association nationale de défense de l’intérêt général des automobilistes, et la Fédération française des Motards en Colère, représentant des usagers de deux et trois roues motorisés, ont décidé d’unir leurs forces pour lutter contre l’abaissement à 80 km/h de la limitation de vitesse sur les routes secondaires. Les usagers de la route sont appelés à manifester à Paris et partout en France le samedi 03 février 2018.

    Pour consulter le communiqué de presse, cliquez ici.

    Lire la suite...
« 40 millions d'automobilistes » est une association d’intérêt général régie par la loi de 1901, active tant sur le plan national qu’européen. L’association est aujourd’hui le premier représentant national des automobilistes auprès des pouvoirs publics et du secteur économique de la route. www.40millionsdautomobilistes.com | Mentions légales | FAIRE UN DON