La question de la semaine

La Question de la semaine

Discutez entre membres, échangez vos idées avec la Question de la semaine !

Nous vous rappelons que les discussions, l'envoi et le partage d'images sont soumis aux conditions d'utilisation. Pour les consulter, cliquez ici.

Le lundi 10 décembre 2018, le Président de la République Emmanuel Macron prenait la parole pour tenter d'apporter des réponses concrètes aux revendications des "Gilets jaunes", en présentant une série de mesures censées améliorer le pouvoir d'achat des Français.

Estimez-vous que les revendications des usagers de la route français ont été entendues ?

Vous devez être membre de Fil-conducteurs pour ajouter des commentaires !

Join Fil-conducteurs

M'envoyer un e-mail lorsque des personnes répondent –

Réponses

    • Vous avez tort : l'initiative initiale des Gilets Jaunes était la lutte contre la hausse des prix des carburants.

      Et pour enfoncer le clou : je ne comprends toujours pas pourquoi vous (40MA) ne vous êtes pas joints aux GJ !!
    • Bonjour Hervé,

      Si vous avez un peu suivi les prises de parole des "Gilets jaunes", vous avez dû comprendre qu'ils ne souhaitaient pas cela. C'est une initiative citoyenne qui ne voulait en aucun cas être associée aux partis politiques, aux syndicats, ou aux associations, par crainte d'être "récupérée". Cela peut se comprendre et vous ne pouvez pas nier que c'est justement cet aspect citoyen qui a poussé les Français à prendre leurs responsabilités dans ce mouvement, créant ainsi la mobilisation que l'on connaît aujourd'hui.

      Vous serez par ailleurs peut-être étonné d'apprendre que lorsque nous avons publié un communiqué de presse pour soutenir l'appel à mettre le gilet jaune sur le tableau de bord, certains "Gilets jaunes" nous ont accusé de vouloir faire de la récupération... Donc vous voyez, difficile de satisfaire tout le monde !

      Nous espérons que vous comprenez maintenant pourquoi nous ne sommes pas associés aux "Gilets jaunes".

      Par ailleurs, nous sommes assez étonnés de lire ces quelques messages nous reprochant cela ; on pourrait aussi se demander où les "Gilets jaunes" étaient lorsque nous avons manifesté contre les 80km/h, non ? Une preuve de plus que cette mesure n'est au centre de leurs revendications, même s'il apparaît que la baisse de la limitation de vitesse sur le réseau secondaire a été le premier marqueur incontestable de rupture entre les Français et le Gouvernement. De fait, nous n'avons pas "tort" en ce qui concerne notre précédent message : les revendications des "Gilets jaunes" portent bien sur le pouvoir d'achat. Les 80km/h (ce dont il était question dans le message auquel nous répondions), n'en font pas partie.

      En revanche, oui, la hausse des taxes sur les carburants fait partie de leurs revendications ; nous sommes bien placés pour le savoir puisque, pour rappel, le mouvement est né suite à la médiatisation amorcée par le lancement de notre opération "Coût de pompe"... qui portait précisément sur la hausse des taxes sur les carburants ! Alors n'inversons pas les rôles ;)

      À bientôt,
      L'équipe de "40 millions d'automobilistes"
    • Bonsoir, je persiste à dire que les gilets jaunes se sentaient également concernés par le 80. Je suis allé sur deux barrages à proximité de chez moi, j'en ai discuté avec plusieurs, ils subissent autant que les autres, en plus de leurs problèmes personnels, cette limitation stupide. Si on avait été plus réactifs, il aurait été possible d'intégrer cette exigence dans les doléances.
    • Bonjour JP Lapique,

      Vous avez totalement raison : la baisse de la limitation de vitesse sur le réseau secondaire a été le premier marqueur incontestable de rupture entre les Français et le Gouvernement.

      Mais où étaient les personnes aujourd'hui "Gilets Jaunes" lorsque nous avons manifesté contre les 80km/h avec la FFMC, durant des mois, dans tous les départements ?

      Oui il fallait être réactif. Mais c'est à ce moment-là que nous avions toutes les chances d'obtenir gain de cause, et nous ne serions plus en train de parler des 80km/h aujourd'hui.

      Mais si on analyse, c'est la question tout aussi importante du pouvoir d'achat qui a poussé les Français à descendre en masse dans la rue.

      À bientôt,
      L'équipe de "40 millions d'automobilistes"
    • Je plussoie ! !
    • Oui c’est incroyable, ils n’ont pas parler non plus de la priorité absolue aux piétons en toutes circonstances et l’application de sanctions disproportionnées de 6 points en moins.
      40 MA que pouvez vous faire pour engager des discussions au plus haut niveau de l’état afin de faire reconnaître les revendications des automobilistes responsables et de mettre fin à l’engrenage repressif et pathologique auquel nous sommes victime.
    • Là, je vous suis, je plussoie ! !
      Dans cette logique ; il faut supprimer tous les passages pour piétons, ainsi que les feux tricolores placés à leur intention, ils ne servent à rien du fait que les piétons ont toujours la priorité sur nous... !
      Ils coûtent en plus beaucoup d'argent, les placements, les entretiens, les peintures au sol etc.
  • Pas vraiment ,le carburant ok ,le 80 km/h non .
  • NON
  • Les taxes prévues pour 2018 sont annulées, mais qu’en est-il pour les années suivantes, il faut obtenir l’abandon definitif de ces taxes carbone punitives. Rien pour le 80 km, mais je constate que personne ne le respecte. Il y a aussi l’augmentation des taxes carbone sur les ventes et qui touche tous les familiales.
This reply was deleted.

Activité

Crédits photo : emanelda sur fotolia.com
En 2017, 25300 personnes ont perdu la vie sur les routes de l'Union européenne : un chiffre encore loin des objectifs que s'est fixée l'UE pour 2020, qui prévoyait de diviser par 2 le nombre de personnes tuée…
"En effet ils feraient mieux d'arrêter les chauffards. Comme s'il n'y en avait pas assez, des pilotes autoproclamés..."
"Pendant qu’ils font ça, ils ne sont pas au bord de la route avec les jumelles."
"Stupide, idiote et ridicule, mais bon les gogos sont contents à l'instar du figurant très heureux dans rajouter l'épaisseur d'une crème, il est passé à la télé. Par contre les routes pourries et autres avatars quand est-ce que la police va faire des…"
"L'observation faite ce jour là a révélé un certain nombre de bons conducteurs, certes mais il n'est pas exclu que le lendemain il n'y est pas eu quelques uns d'entre eux qui est commis une infraction quelconque. C'est bien mais inutile. Ils feraient…"
"Si ils ont le temps d'observer les autobilistes pour évaluer la qualité de leur conduite ils devraient aussi pouvoir intervenir et faire de la pédagogie sur l'éclairage, le téléphone (ou youtube) au volant, les clignotants ou l'encombrement de la vo…"
"Tiré au sort parmi ceux qui respectent les règles.
C'est du n'importe quoi !
L'initiative est ma foi une bonne idée, je pense néanmoins que donner des points serait plus juste, pas besoin de tirer au sort.
Ceux qui respectent les règles doivent être…"
Plus...
« 40 millions d'automobilistes » est une association d’intérêt général régie par la loi de 1901, active tant sur le plan national qu’européen. L’association est aujourd’hui le premier représentant national des automobilistes auprès des pouvoirs publics et du secteur économique de la route. www.40millionsdautomobilistes.com | Mentions légales | FAIRE UN DON