Média & automobilistes

Discutez entre membres, échangez vos idées sur le thème Média & automobilistes !

Une idée de sujet de discussion sur le thème " Média & Automobilistes " ? N'hésitez pas à le lancer dans cette rubrique via l'icône " + ".

Nous vous rappelons que les discussions, l'envoi et le partage d'images sont soumis aux conditions d'utilisation. Pour les consulter, cliquez ici.

Médias contre diesel

Hier matin sur BFM, le journaliste vedette JJ Bourdin interwievait madame Lepage, ancienne ministre, les deux affichaient ouvertement leur hostilité au diesel (mis sur un même plan que le nucléaire) !

Cette campagne va t'elle enfin être dénoncée ?

Les diesels actuels, surtout lorsqu'il s' agit de nouveaux moteurs répondent à des normes euro drastiques, qui seront également appliquées aux essence cette année (euro6b). Jusqu'à présent, l' essence pouvait polluer plus au niveau des particules. D' ailleurs les deux technologies convergent puisque l' emploi de moteurs essence "downsizés" implique le recours au common rail et injection directe, avec turbos à deux étages.

Soit les mêmes techniques de suralimentation que les diesels mais en émettant au final des particules infiniment plus fines et difficiles à éliminer. Donc ces nouveaux diesels ne font pas moins bien que les moteurs à essence et leur stigmatisation est devenue une imposture.

S'ils restent plus problématiques sur les Nox (seule le NO² étant irritant), les diesels ne posent plus de problème de particules et encore moins d' émissions de CO². Donc la discrimination n'a absolument plus lieu d' être et on reproche aux diesels actuels les défauts de ceux d' il y a plus de 10 ans, qui sont en train de disparaitre de la circulation du simple fait de leur âge et de leur kilométrage.

Sans vouloir attaquer l' essence (je suis motard et ai deux voitures dont une à essence), ne faut-il pas faire entendre la voix des millions d'utilisateurs du diesel, choisi pour son économie ?

Ils sont harcelés par cette campagne, Alors que des dizaines scientifiques s' échinent en vain à en dénoncer l' inanité.

Or elle est surtout profitable à l' Etat qui gagne plus sur l' essence, et pas à la santé publique puisqu'en roulant diesel (avec un moteur récent, depuis 2014) on émet 28% de CO² en moins, et 6 fois moins de particule ?

Donc les projets d' interdiction et le parti pris des médias sont des aberrations dues à un lobbying reposant sur des affirmations erronées mais entretenues. Et il est urgent de rétablir la réalité, le problème étant de restaurer l' image du diesel sans nuire à l' essence. Chacun pourrait alors choisir librement selon ses envies et ses besoins.

car au final, c'est la voiture en général qui est ciblée alors que l' air de la capitale est bien moins pollué qu' avant. Foi d' ancien parisien ayant connu les "bougnats" et l' époque du chauffage au charbon !

Vous devez être membre de fil-conducteurs pour ajouter des commentaires !

Join fil-conducteurs

M'envoyer un e-mail lorsque des personnes répondent –

Réponses

  • La campagne est parfaitement justifiée :D

    Car précisément quasi tous les moteurs diesel ne répondent pas à ces normes, les actualités nous le rappellent tous les jours (VW, Renault, Fiat? Mitsu...).

    Pour ce qui est des essences, la norme Euro6a a effectivement introduit une limite d’émission de particules fines. Alors qu'il n'y en avait pas avant car les essences ne rejetaient tout simplement pas de particules fines (ou en quantité infinitésimale). Les essences ont malheureusement commencé à émettre des particules avec l'arrivée de l'injection directe, comme les diesels.
    La limite Euro6a pour les essences est la même que pour les diesels (en masse rejetée) et est 10 fois + élevée en quantité. Ce qui signifie que les essences peuvent potentiellement rejeter des particules 10 fois plus petites. Donc plus dangereuses...
    Je dis bien potentiellement. Car en réalité, si un diesel produit en permanence des particules, quelque soit son régime moteur ou la charge de l'accélérateur, l'essence à injection directe n'en émet que dans certaines conditions. Pas tout le temps.
    Avec la norme Euro6c, les essences redescendront au niveau des diesel en terme de quantité rejetée. Avec un filtre à particules beaucoup plus simple que les diesels, à peu près 10 fois moins coûteux (donc quasi indolore pour l'acheteur), ne nécessitant pas de régénération (température des gaz + élevée que le diesel), pas d'additif, sans risque de colmatage...

    Pour ce qui est du CO², il y a en fait quasiment égalité entre essence et diesel. Il ne faut pas oublier qu'un litre de gazole (= 850 grammes) rejette plus de CO2 (et de polluants) qu'un litre d'essence (= 740 grammes). Et quand on sait que la France est obligée d'importer du diesel de l'étranger (nous ne sommes pas capacitaires pour les besoins du pays) et que le conducteur lambda va faire plus de km (hors usage pro) pour amortir son diesel, vous vous retrouvez avec un rejet de CO² équivalent.
    A titre perso, j'ai possédé une Giulietta 170CV essence. En 2 ans et demi et 36'000 km, 7.26 L/100 = 169gr de CO² au km. Sur le site spritmonitor.de, en prenant l'ensemble des utilisateurs de Giulietta 170CV essence et 170CV diesel, le diesel émet en moyenne seulement 9% de CO² de moins.
    A 169gr de CO², le diesel 170CV consomme 6.38L/100.

    Quant à la pseudo-économie réalisée en roulant au diesel, ça fait doucement rigoler. Énormément d'acheteurs de diesel (je dirais plus de la moitié) se sont faits berner par les constructeurs sur les vertus économiques du gazole. En ne se focalisant que sur la conso et le prix à la pompe, la majorité oublie que le prix, le coût du prêt, de l'assurance et de l'entretien sont plus élevés sur un diesel. Quant à la revente, avec un marché de l'occasion saturé en diesel depuis plus de 5 ans, la décote est la même que pour une essence. Ces gens dépensent bien plus pour le diesel que s'ils étaient restés à l'essence. Avec la moyenne kilométrique annuel en France, il est illusoire de vouloir faire des économies en achetant un diesel (neuf).

    Que ce soit écologiquement ou économiquement, il n'y a plus aucune raison de moins taxer le diesel. Et avec un prix à la pompe égale à celui de l'essence ainsi qu'un nouveau surcoût pour le diesel pour les norme Euro6c (l'an prochain, je crois), le diesel risque tout simplement de disparaître des voitures neufs. A part peut-être les grosses berlines, gros SUV et gros monospace. On ne s'en portera que mieux dans nos villes !!
    • Grosse erreur: Le seul point faible pour les émissions du diesel concerne les NOx et c'est là-dessus que certains constructeurs ont tenté de tricher.
      mais le reste que ce soit les particules fines ou le CO² est tout à l' avantage du diesel.
      Donc oui, nous sommes d' accotrd et jusque fin 2017, les essence émettent 10 fois plus de particules parce qu' elles sont 10 fois plus fines et infiniment plus dangereuses.

      Pour le CO², c'est très simple. Ma voiture, très récente émet en diesel 109g contre 138g pour sa version essence.
      Donc, oui les émissions de CO² sont moindres et les calculs d' apothicaire n'y changent rien.
      Quant à la Giulietta , ça tombe bien j'en ai eu deux, une 1,4 multiair et une 2l diesel !

      Et les chiffres énoncés sont faux.
      Le 1,4 multiair essence est un excellent petit moteur...mais justement de ces moteurs essence très polluants à common rail et injection directe.
      Donc le bilan économique est faux même si fait "doucement rigoler" certains, qui rient jaune en l' occurence:

      Le 1,4 fait environ 8l/100 et le le 2l moins de 6l/100. 2l/100 d' écart
      les prix sont les mêmes, d' ailleurs sur ma toute nouvelle Giulia, avec le malus, l' essence en version de base 200ch est un poil plus cher.

      Les coûts annexes sont identiques pour des voitures neuves ou récentes.
      Chacun a pu constater que les coûts d' entretien, d' assurance, les taux d' intérêt (évidemment !!!!) sont les mêmes. Tout ce chapitre est du pipeau intégral.
      Par contre ce qui est vrai, c'est que quand on fait un plein, on dépense moins et on va bien plus loin.
      Donc, oui on dépense moins avec un diesel qu' avec un essence. 15c de moins à la pompe, et 25% de consommation en moins.
      Par ailleurs le nouveau surcoût va être pour l' essence, obligée de s' aligner sur la norme antipollution du diesel au niveau des ^particules.
      .
      Le lobbying enfin est de toute évidence celui des pouvoirs publics qui s' appuient sur les médias car la cote croissante du diesel faisait perdre des milliards de recettes fiscales, et c'est assez sordide puisque ça va contre la santé publique justement.
    • Lorsque j'ai acheté la Giulietta la version diesel coutaît 3'200€ de plus que l'essence. Avec le dernier restyling, l'écart est généreusement retombé à 2'900€. Inamortissable dans mon cas.
      Cet écart essence / diesel va encore augmenter avec la prochaine norme 6c. A l'achat comme à l'utilisation où la consommation d'adblue dans les diesel va considéralbement s'accroitre pour enfin traiter efficacement les NOx.
      Quant aux particules fines des essences, comme dit dans ma première intervention, son surcoût sera indolore (10 fois moins cher que le FàP diesel).
      Il n'y a qu'en gonflant artificiellement le prix des essence à coup de malus que l'écart peut se réduire. C'est bien regrettable et j'espère que ce sytème ne regardant que les rejets de CO² disparaitra un jour...

      Sinon ,je ne peux que vous conseiller de visiter le site http://www.spritmonitor.de avant de parler de compte d'apothicaire.
      Conso moyenne des 16 Giu 170CV diesel: 6.37L/100 = 168 g CO² / km
      Conso moyenne des 58 Giu 170CV essence: 7.96L/100 = 186 g CO² / km
      Pour 1.6L de carburant économisé (20% en moins), 18 g de CO² en moins par km (soit 9.7% de moins). Pas 28% comme vous l'écrivez.
      Au passage, sur le configurateur Alfa Romeo, le diesel 175CV TCT rejette 113 g de CO² contre ... 114 g pour l'essence 170CV TCT !!
      De toute façon, et le scandale des NOx devrait achever de convaincre les derniers naïfs, les chiffres des constructeurs de conso et d'émission sont complètement irréallistes.

      Côté assurance, je vais m'empresser de demander 2 devis à mon assureur pour la Giulia essence vs diesel. Je verrai bien qui coûte le moins cher

      Pour finir, ça me parait tout à fait normal qu'un état qui voit s'envoler des recettes fiscales jugulent la fuite. Surtout quand on voit la profondeur de nos deficits...
    • Qu'on se comprenne bien. Mon propos n'est pas de dénigrer l' essence: Je suis motard et ma deuxième voiture est à essence.
      Mais de dénoncer la campagne scandaleuse des médias contre le seul diesel accusé de tous les maux alors que les diesels actuels sont hors de cause, et que d'une façon générale l' automobile est ciblée sans tenir compte de son caractère irremplaçable.

      Je viens d' acheter la Giulia Lusso 180ch boite auto et j'ai beaucoup hésité avec sa sœur en 2l 200ch.
      J'estime d' abord que quel que soit le choix qu'on fait il faut l' assumer: Rouler essence revient plus cher, on le sait, pour moi comme pour d' autres. Mais l' essence n'est pas ciblée et je ne souhaite pas qu' elle le soit.

      Ceci étant précisé, reprenons pour ces tarifs, au 2/01/17:
      Giulia Super 200ch essence AT8:40990
      Giulia Super 80ch diesel AT8:41390
      Soit 400 € d' écart mais avec le malus de 353 € et surtout la puissance fiscale de l' essence , de11CV contre 9 pour le diesel, le passage en préfecture coûte 871 € contre 416 € au diesel.
      Donc à l' achat et à l' assurance (du fait de la puissance fiscale) avantage au diesel.

      Autre remarque sur les particules fines, la question n'est pas dans le surcoût mais dans le fait que jusqu'à ce jour, la norme euro tolérait une énorme quantité émise pour les essence. C'est encore le cas. Ces particules "particulièrement" nocives, celles dont on nous rebat les oreilles en ce moment même sont ENCORE produites sans que leur nombre soit limité pour les moteurs à essence. Seule la masse l'est.

      Alors quand on cible le diesel qui, lui, est contraint de respecter euro5 soit 6x 10 puissance 11 depuis le1/1/2011 alors que le nombre de particules émises par l' essence ne sera encadré que fin 2017 et reste supérieur de 10 FOIS (6x10 puissance 12) à celui émis par les diesels, je trouve ça un peu raide !!!

      Eur6b c'est juste l' obligation pour les moteurs à essence de ne plus polluer davantage que les diesels au niveau des particules !

      Sinon, je n'ai nul besoin de consulter quoi que ce soit pour connaitre la consommation de mes propres voitures. En usage mixte:
      ma 155 V6 faisait ses 11l/100
      En diesel, 6,5/100 Mes deux 145 essence faisaient 10l/100
      Ma 147 fait 9l/100, descendant à 7l7 sur autoroute
      Ma Giuliette 170ch, faisait 8l/100
      Ma Giulietta 2l 150ch faisait sur le même trajet autoroutier 5,8l/100
      Ma Giulia diesel fait entre 5,7 et 6l/100, encore en rodage et sans la ménager. (Sur autoroute elle descend à 5;7l)

      La même en version essence fait entre 7,5 et 8l, ce qui est déja très bien. C'est donc effectivement, pour deux moteurs de nouvelle génération, et même voiture un écart de 25% (7,5/6)...et je suis gentil car avec 8l ça donne 33%.

      Pour le CO², données constructeur, sachant que les voitures sont "optimisées" de la même façon.
      Giulia diesel 180ch:109 g, essence 138g soit +27% (138/109)...
      Donc oui, je peux dire que le diesel est injustement pris à partie et il va bien falloir crever l' abcès.

      Quant aux NOx, le moins méchant des trois gros polluants, c'est le seul sur lequel le diesel est en difficulté, et sur lequel les constructeurs ont essayé de tricher, du moins certains. On peut être sûrs qu' après le scandale VW, toutes les fouines écolos du monde ont cherché comme des malades. Donc dans la majorité des cas les chiffres sont fiable.

      A noter d' ailleurs que les essence downsizés à injection directe, à common rail et bi-turbo ont une technologie de plus en plus proche des diesels...et auront des coûts de maintenance identiques.

      D' ailleurs divers organismes privés dont l' ADAC ont mesuré la marge réelle séparant tous les moteurs et pas seulement les diesels de la réalité sur route, comme dans le futur cycle WLTC (septembre 2017).
      la conclusion est sans appel: le meilleurs diesel font aussi bien que les hybrides et les moins bons hybrides ne font pas mieux que les diesels de 2011 (euro5) !
      Et seulement 25% des diesels sont jugés comme en difficulté face aux futures normes WLTC selon l' ADAC.

      Après, la question fiscale est un tout autre débat: J'estime pour ma part tout à fait scandaleuse la fiscalité sur les carburants en général, sachant qu'on paye plus de 80% de taxes pour nous déplacer, aller travailler, emmener les enfants à l' école, en vacances, etc...sans moyen alternatif pour des millions de français.

      Donc je ne rejoins pas cet argumentaire qui justifierait un rattrapage: J'ai toujours pensé que c' était l' essence qui devait être alignée sur le gazole. mais ce n'est pas l essentiel. Ce qui est grave c'est qu' on parle de plus en plus d' interdictions pures et simple de circuler, essence incluse d' ailleurs et dans tous les cas. Et je dénonce l' imposture anti-diesel parce que c'est ce carburant et non un autre qui est ciblé.

      PS: Si vous avez le temps, essayez la Giulia cette voiture est fabuleuse, y compris et en particulier dans sa version essence ;)
    • @ PS: je compte bien essayer la Giulia. Je désespère juste de ne pas encore voir la voiture disponible en boîte manuelle sur les essences (hors QV inaccessible...)

      Perso, j'aurais plutôt comparé le 2.0 200CV à la toute nouvelle 2.2 210CV Veloce : même vitesse de pointe, 2 1/10è de mieux pour l'essence au 0-100 km/h, 10CV d'écart contre 20 dans votre comparo. Et 138 g vs 122 g.

      Pour en revenir au sujet que vous avez lancé, le scandale des Nox devrait justement vous inciter à faire descendre le diesel de son piédestal. Cela fait 30 ans que les constructeurs mentent éhontément sur la soi-disant propreté du diesel. Avec toujours le même discours : "Vous allez voir, promis-juré-craché, avec les nouvelles normes, on ne pourra plus dire que le diesel pollue plus que l'essence". Et pan dès la norme mise en place on se rend compte que la réalité n'est pas aussi rose (enfin verte !!) qu'annoncée. Qu'est-ce qui vous dit que dans 5 ans les futurs diesel "propres" ne vont pas se mettre à rejeter l'ammoniac présent dans l'adblue parce qu'il aura fallu en injecter beaucoup plus pour traiter efficacement les NOx ?

      Quant aux particules fines, c'est sur le papier que l'essence peut en rejeter jusqu'à 10 fois plus (en nombre de particules) que le diesel. Qu'en est-il en réalité, dans la rue ? Je n'ai pas la réponse, probablement pas vous non plus. Et est-ce qu'un diesel fapé ne faisant que des petits trajets urbains ne rejette réellement plus de PF ?

      Et pour le CO², qui n'est pas un polluant, je préfère là encore me fier aux chiffres issus de la rue. Et donc à des sites comme spritmonitor où des gens comme vous et moi y rentrent leur conso. Le verdict c'est que le maigre gain des diesel en CO² ne va pas changer la face du réchauffement climatique.

      Nous n'arriverons probablement pas à nous convaincre l'un l'autre sur la cabale anti-diesel.
      Pour ma part, le diesel n'aurait jamais du sortir de son milieu de prédilection (l'autoroute, les grandes distances, traction) et aurait du être interdit en ville il y a bien longtemps. Le moteur diesel n'est fondamentalement pas fait pour la ville.
      Après le charbon le gazole est le pire truc à faire brûler pour produire de l'énergie. Ce principe chimique est vrai depuis longtemps et ne changera pas. L'essence complétant le podium.
      Il est regrettable que cette chasse au CO² se soit fait au détriment de la qualité de la combustion et donc de l'émission de polluants (essence comme diesel).

      Je finis par un dernier mot sur la Giulietta. J'ai aussi beaucoup aimé le MA 170CV. J'ai obtenu mes 7.2L/100 essentiellement sur nationnales : très peu de ville, peu d'autoroute. Bilan gâché par les défauts du downsizing et de l'injection directe + turbo : coût d'entretien très élevé pour un essence, je l'admets, odeur à vomir au démarrage dans le garage (une odeur de diesel quoi), plus grand chose au dessus de 5'500 tr/min, pas de rupteur... Bref de quoi regretter le 1.6 Twin Spark de ma 147.
    • Même si c'est hors sujet, franchement la boite robotisée ZF est une merveille qui décuple le plaisir de conduire, essence comme diesel d' ailleurs. J' avais essayé la boite manuelle, très bien mais la ZF...incroyable. Et les palettes, un bonheur.
      Et le 210ch ne va pas vraiment mieux que le 180, avec 90kg de plus et une transmission qui absorbe le surcroit de puissance (mais c'est vrai que la Véloce est exceptionnelle aussi. je l'ai essayée aux journées portes ouvertes de janvier en bleu milano équipé jantes 19" titane performance...un très gros coup de cœur mais quand même beaucoup plus chère.

      L' historique n'est pas vraiment exact. Le problème soulevé en premier a été celui du CO², non toxique (sauf que c'est un GES majeur). je suis bien d' accord que ça a été exagéré, tout comme les dangers de la pollution automobile en général.
      les constructeurs se sont adaptés.

      Le polluant principal est apparu beaucoup plus récemment et ce sont les particules fines, d' autant plus cancérigènes qu' elles sont fines.
      Mais la campagne anti-diesel avait déja commencé.
      Sur le CO² justement et du fait des écologistes qui ont pour habitude de lancer des campagnes et de ne jamais les relâcher.

      J'en sais quelque chose, j'ai été écolo dans les années 75 à la FFPN et je les ai quitté en 83 au moment où ils se sont lancés dans leur politique anxiogène je crois que leur premier "coup" était le baratin sur la nécessité de changer d' heure deux fois l'an): Du vent, des calculs bidons...étant statisticien je n'aime pas.
      Donc ils ont ciblé le diesel, la voiture à travers le diesel et ont visiblement réussi, à vous lire, en séparant les automobilistes en deux clans.

      Moi je n'ai pas de chapelle mais je déteste le mensonge politique et les pratiques anxiogènes de l' écologie politique.
      ils ont ciblé le diesel et s'y tiennent et le public suit.

      la cabale est une évidence à écouter les informations, de BFM à France 2 les journalistes répètent en boucle des évidences à leurs yeux qu'ils ne vérifient pas.

      On ne peut pourtant pas accabler le diesel pour les particules alors que c'est le carburant qui en émet le moins, de très loin !!!
      Or c'est ce qu'on entend.

      Noël Mamère ex journaliste déclarant que le diesel fait 48000 morts par an, je ne l'ai pas inventé, Madame Lepage marchandant son ralliement en faisant du diesel un casus belli au même titre que le nucléaire je ne l'ai pas inventé non plus.

      Or pour info, il s' agit de l'estimation de la totalité des morts "anticipés" attribués à la totalité de la pollution..Notion statistiquement plus que nébuleuse..Bouc émissaire comme d' hab, le diesel. Plus c'est gros plus ça passe.

      Que le moteur diesel ne soit pas à son aise en ville c'est sûr...mais lorsqu'on prend une voiture de nouvelle génération comme la Giulia, rien que le S&S est tellement efficace qu'il ne tourne jamais au ralenti.
      Et je n'ai trouvé aucune raison de douter des chiffres du constructeur.
      mais je reconnais que la mets très peu en ville.

      Donc, oui les nouveaux diesels polluent moins que les essence downsizés. Tout comme le rendement mécanique de la combustion du diesel est supérieur à celui de l' essence, beaucoup de paramètres ne sont pas défavorables au diesel.
      la combustion du diesel a en outre été bien améliorée avec l' emploi de très fortes pressions d'injection (2000 bars sur la Giulia).
      Un univers quand je rapporte au diesel de mon tracteur ;)

      Pour le site que vous citez, je retiens une chose. Ma Giulietta 2l faisait moins de 6l/100 sur 15000 km donc les chiffres qu'ils donnent sont sujets à caution..et je n'ai pas de Giulietta à vendre.

      Et perso, très honnêtement quand je démarre la Giulia dans mon sous-sol ( pareil d'ailleurs pour la Giulietta) ça ne sent plus rien.
      Ayant eu aussi deux 156 (dont une TI 175ch) avec le 5 cylindres, la différence est considérable. Le diesel a fait de gigantesques progrès et c'est au nom de ses caractéristiques passées qu'il est pointé du doigt. C'est bien une campagne de dénigrement.

      la première chose que je souhaite c'est qu'enfin des mesures normalisées mais plus globales et proches de la réalité sortent enfin, et on verra que les nouvelles générations de diesels s'en sortent mieux que ce qu'on disait.

      La seconde c'est que le moins possible de gens tombent dans le piège de l' exclusion en pensant se sauver et n' être pas concernés.
      Tout le tintamarre autour de la pollution urbaine, les interdits qui se multiplient sont certainement plus nuisible pour la santé à cause du stress qu'ils génèrent que les voitures.

      Il est quand même inadmissible dans notre pays qu'on interdise l'entrée dans certaines villes aux essences d' avant 1997. Alors que la plupart des gens qui les ont encore sont des gens qui par définition roulent très peu !
      ma sœur: Xantia de 96, 100 000 km en 20 ans: 5000 km par an dont essentiellement pour les vacances, et on lui interdit d'entrer dans Paris ?
      Aberrant.
      Pourquoi il ne faut pas céder aux diktats écolos ? parce qu' après le diesel ils cibleront d' autres véhicules, d' ailleurs ils ont déja commencé.
      Au fait, Giulia diesel 180ch, vignette jaune...c'est pas si mal.
    • La pollution en région parisienne est malheureusement une triste réalité.
      Je serai curieux de connaître la proportion de diesel fapés dans le parc francilien. Surtout avec cette calamité écologique que fut le bonus-malus à ses débuts. Ça n'a servi qu'à subventionner l'achat de petites citadines diesel sans FàP à l'époque.
      J'aimerai bien connaître aussi la part des diesel vendus avec FàP puis défapés. Car en ville, bah le FàP se colmate vus que les trajets ne sont jamais assez longs et assez fluides pour pouvoir activer sa régénération.
      Je suis tout à fait d'accord avec vous pour dire qu'il faut vite aller vers le nouveau WLTC. Mais vu les mensonges répétés (mensonges volontaires ou par ignorance) des constructeurs sur le diesel, je doute que ce nouveau cycle soit favorable à cette motorisation.

      PS hors-sujet : je pratiquais assidûment le double débrayage avec ma Giulietta. Mantenant que je roule avec une TCT, bah la prise directe avec la mécanique, ça me manque...
    • Ho le défapage est limité pour une raison très simple, les contrôle technique. Je suis également défavorable depuis toujours aux petits diesels, rien que pour des raisons de fiabilité mais la question actuelle devient celle des petits essence surtout performants comme le Ford écoboost, remarquable au niveau du rendement.

      Et il ne faut pas se faire d' illusion, certains constructeurs ont menti, mais d' abord pour des raisons techniques liées au durcissement des normes plus virulent sur le diesel. Ils en font et en feront autant avec l' essence.dès que celle-ci sera visée, en 2017 en particulier.

      Ils essayeront toujours "d' optimiser".

      Le vrai problème n'est pas dans le choix; du carburant mais dans l' obsolescence des moteurs. Seuls les nouveaux moteurs, conçus avec la connaissance des normes futures seront efficacement dépollués.
      Les constructeurs ont tous plus ou moins rechigné à développer des moteurs. la plupart de ceux équipant les voitures actuelles ont 20 ans d' âge ou plus.
      Un simple exemple, le moteur twin-spark de la 147 dont nous parlions...Il a été développé à partir de 1997 et monté d' abord sur les dernières 145 (99-2000) en 1,8l avant d' être installé dans la 156 puis dans la 147 descendu à 1600 cc avec des ECU bien améliorés. Très bon moteur (celui de ma 147 actuelle) mais qui flirte avec les 200g de CO² au km ;(

      Justement Alfa a fait l' effort de créer deux nouveaux blocs (outre le V6 Ferrari) et vient d' ailleurs de sortir la Giulia en version business 2l2 180ch AT8 "écolo" (elle vient d' être primée par le mensuel "kilomètres entreprise", berline routière business 2017), cx abaissé à 0,23, CO² à 99g/km, ils sont dans le coup parce qu'ils ont créé, repensé de toutes pièces cette voiture dont le moteur mais aussi les suspensions (brevetées) et une quantité de petit détails.

      Sinon, suite du PS mais bon ;), pour la conduite, je partage tout à fait...sauf que j'ai essayé la Giulia à plusieurs reprises en version mécanique, que je l'ai commandée en boite ZF en hésitant, y compris pour les palettes au volant, et qu depuis je suis devenu complètement accro à cette nouvelle conduite.

      En mode manuel, on se régale à passer les rapports à la volée en montant comme en descendant et toutes les sensations sont en accord, direction ultra légère et précise, suspensions fermes avec un super confort....

      ET pourtant je suis de cette génération pour qui le double débrayage était une religion (et une obligation pour certaines voitures de ma jeunesse) :D
      Sentiment unanimement partagé par tous les acheteurs de cette voiture avec qui je peux échanger. Avant d' acheter la Giulia j' étais passé essayer une BMW série 3 et une Giulietta 175ch TCT:: Aucune des deux ne m'avait pas procuré le plaisir de conduite de la Giulia d' abord en boite méca, mais surtout à présent en boite ZF...difficile de dire pourquoi, c'est un tout, hors sujet certes mais trop bon.
This reply was deleted.

Activité

"C je pense"
"""nos politiciens manqueraient-ils d'imagination ??""

Pour remplir leurs poches assurément pas..."
"Je rêve : que la France devienne un paradis fiscal, plus de taxes, juste un prélèvement à la source uniforme de TOUS les revenus sans exception des citoyens résidents ou non .... comme dans certaines iles lointaines ou principautés .... et un impôt…"
"C"
"Présentée comme ça, c'est une question un peu farfelue !
Tout dépend de la voiture qu'on a , si on l' achète neuve ou d' occasion par exemple. le budget est très différent entre une voiture neuve et d' occasion, selon le kilométrage accompli, selon…"
"La TVA est déjà à 20% sur l'achat du véhicule, les carburant c'est 60%, plus les taxes sur les assurances, 20% de TVA sur l'entretien, etc... je pensais que c'était plus de 25%."
"si on parle de TOUTES les taxes malus & amendes comprises on doit être au dessus des 25% pour le budget auto uniquement"
L'étude publiée ce jeudi 30 mars par l'Automobile Club Association révèle que l'automobiliste est le consommateur le plus taxé. Quelle part de son budget auto est consacré au paiement des taxes ?
a) Environ 10%
b) Environ 15%
c) Environ 25%
Réponse…
Plus...
« 40 millions d'automobilistes » est une association d’intérêt général régie par la loi de 1901, active tant sur le plan national qu’européen. L’association est aujourd’hui le premier représentant national des automobilistes auprès des pouvoirs publics et du secteur économique de la route. www.40millionsdautomobilistes.com | Mentions légales | FAIRE UN DON